L’Allemagne va faire tourner contre la Grèce !

Le sélectionneur de la nationalmannschaft, Joachim Löw, va procéder à un drôle de turn-over, notamment dans son animation offensive, lors du quart de finale face à la Grèce (ce soir, 20h45).

Mario Gomez

Löw en garderait-il sous le pied en vue des demi-finales de l’Euro 2012 ? L’Allemagne ne souffrirait-elle pas d’un léger complexe de supériorité face à la Grèce? A moins de trois heures du coup d’envoi du deuxième quart de finale du championnat d’Europe des Nations, entre l’Allemagne de Joachim Löw et la Grèce de Fernando Santos, ces deux questions antagoniques se posent au vue de la composition de la sélection allemande. Cette dernière se privera de Mario Gomez, Thomas Mûller ou encore de Lukas Podolski au moment du coup d’envoi ! Explications.

Que vaut cette jeunesse allemande ?

C’est comme si la France se passait de Samir Nasri, de Franck Ribéry et de Karim Benzema au moment d’affronter l’Espagne ! L’entraîneur de la sélection allemande, Joachim Löw, a décidé, au moment de défier l’imprévisible équipe de Grèce, de donner la primeur à son banc, et à la jeunesse et au talent d’un vétéran. Car oui, sur le papier, la nationalmannschaft version 2012 a deux équipes ! Ainsi, Mario Gomez, auteur de 3 buts en 3 matches lors des matches de poules, cédera à sa place à Miroslav Klose. L’avant-centre de la Lazio Rome est plus qu’une doublure à la superstar Gomez, avec une 120e sélection en vue ce soir, ses 14 buts en 19 matches de Coupe du Monde et ses 63 réalisations avec la sélection. Outre la valeur sûre Klose, Löw a opté pour la fraîcheur, avec deux noms plus méconnus du grand public : André Schrrüle et Toni Kroos, qui remplaceront respectivement Lukas Podolski et Thomas Müller. Excusez du peu ! Le premier, âgé de seulement 21 ans, est l’une des révélations de la dernière Bundesliga avec son club du Bayer Leverkusen (7 buts et 4 passes décisives). Il compte déjà 15 sélections au compteur. Le second, Toni Kross, incarne la relève du Bayern Munich. Agé de 22 ans, Kross compte 9 buts et 14 passes décisives avec l’effectif bavarois en 62 matches toutes compétitions confondues cette saison. A la différence de Schürrle, Kroos compte deux fois plus de sélections et s’est déjà illustré en phase de poules.

Penser à la suite !

Même avec ses précieux remplaçants, Joachim Löw prend un sacré pari en vue de la suite de la compétition. Aurait-il oublié que la Grèce s’était glisser en finale de l’Euro en 2004? A t-il oublié que l’équipe de Ninis a sorti la Russie lors des matches de poules ? Probablement pas. Löw est peut-être davantage échaudé par les dernières compétitions internationales de son groupe, qui n’avait pu disposer de l’Espagne en finale de l’Euro 2008 et avait dû se contenter de la troisième place lors du Mondial 2010. Disposant quasiment d’un double effectif compétitif [à noter que Marco Reus et Mario Götze n’ont toujours pas joué une seule minute dans cette compétition, nldr.], l’ancien entraîneur de Stuttgart veut assurer la fraîcheur de l’ensemble de ses éléments. Sachant qu’un tout autre morceau que la Grèce, l’Italie ou l’Angleterre, attendra ses hommes en cas de qualification pour les demi-finales. Coup de génie ou excès de confiance? La presse allemande ne fera aucun cadeau à Löw qui sait, pour sa part, que le banc, encore et toujours, pourra jouer son rôle de 12e homme, même pendant la rencontre.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)