Le PSG observe l’évolution du dossier Van Persie

Plus que jamais à la recherche d’un avant-centre de classe mondiale, le Paris Saint-Germain n’a pas dit son dernier sur le cas Robin Van Persie assure le quotidien britannique Daily Mail. D’autant plus que le Néerlandais, âgé de 28 ans, n’a toujours pas prolongé avec les Gunners.

Robin Van Persie

De quoi l’avenir de Robin Van Persie sera fait ? Auteur d’un championnat d’Europe calamiteux avec la sélection des Pays-Bas (3 défaites en 3 matches et un seul but marqué pour RVP), l’avant-centre des Gunners n’a rien perdu de son pouvoir d’attraction. Il faut dire que le géant néerlandais a terminé la saison 2011-2012 avec 45 buts au compteur en 60 matches. Soit à quelques unités seulement de deux joueurs quasi intouchables, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Et ce qui attise la convoitise aussi, et surtout, autour de l’ancien buteur du Feyenoord est sa situation contractuelle. A un an du terme de son contrat, RVP, qui aura 29 ans le 6 août prochain, peut donner un nouvel élan à sa carrière et remporter une Ligue des Champions qui lui manque tant après 8 ans de bons et loyaux services du côté d’Arsenal. Et deux candidats à l’Europe, Manchester City et le Paris-SG seraient prêts à toutes les folies pour s’attacher ses services…

Après Nasri et Fabregas, Arsenal prêt à céder RVP ?

Les Gunners sont-ils en train de vivre un été semblable au précédent ? En août dernier, la formation entraînée par Arsène Wenger cédait, lors de la dernière quinzaine d’août, ses deux maîtres à jouer, Cesc Fabregas (FC Barcelone) et Samir Nasri (Manchester City). Le cas du Français n’est pas loin d’ailleurs de ressembler à celui de Robin Van Persie actuellement. En effet, l’ancien minot était parti rejoindre les Citizens à un an seulement du terme de son contrat, que ce dernier ne souhaitait pas renouveler avec les Gunners. Résultat, Arsenal empochait la coquette somme de 28 millions d’euros (et non un départ libre un an plus tard) et Nasri remportait son premier titre de champion d’Angleterre. Alors, bis-repetita lors de ce mercato estival avec Robin Van Persie?

A l’heure actuelle, les revendications du Néerlandais sont bien différentes de celles de son ancien partenaire frenchy. RVP serait enclin à prolonger l’aventure du côté de l’Emirates Stadium à la condition que ses dirigeants lui proposent un contrat de 3 ans, assorti d’une jolie revalorisation salariale. Oui mais voilà, à l’inverse des départs de Fabregas et Nasri, Arsenal semble avoir pris les devants en s’attachant très vite les services de deux attaquants, Lukas Podolski (FC Cologne) et Olivier Giroud (Montpellier). Deux gauchers, comme Robin Van Persie…

Embouteillage du côté de l’Etihad Stadium

Depuis quelques semaines, Manchester City a un avantage sur le dossier Van Persie. Outre la fascination du manager, Roberto Mancini, pour le buteur néerlandais, c’est surtout les montants avancés par les Citizens qui laissent de marbre la concurrence, notamment de Barcelone et de la Juventus Turin. En effet, si RVP ne trouve pas de terrain d’entente avec les Gunners, les Champions d’Angleterre en titre seraient prêts à lui proposer un salaire de 250000 euros par semaine (soit 11 millions d’euros par saison) et à aligner un chèque compris entre 20 et 25 millions d’euros pour faire infléchir la position de la formation londonienne, candidate au Big Four. Vingt-cinq millions, soit la somme investie pour le duo Podolski-Giroud…

Cependant, les Skyblues se heurtent à un imbroglio de taille : le surnombre de joueurs dans le secteur offensif. Edin Dzeko et Emmanuel Adebayor sont appelés à quitter le club, mais les propositions concrètes tardent à venir, Carlos Tévez est parti pour rester alors que Sergio Agüero et Mario Balotelli ne sont pas à vendre, sauf offres mirobolantes. Et à force de trop tarder, c’est bien le PSG qui pourrait en profiter.

Lavezzi… et après ?

Les rumeurs se sont multipliées avant même l’ouverture du mercato du côté du Paris Saint-Germain. Mais depuis quelques jours, c’est silence radio du côté de la capitale ! Les Parisiens seraient-ils en train de préparer la grosse annonce ? Alors que le dossier menant au Napolitain Ezequiel Lavezzi est quasiment bouclé, Leonardo, le directeur sportif, et Carlo Ancelotti, l’entraîneur, garde un oeil sur Robin Van Persie. Ces derniers seraient enclins, avec QSI, à investir 25 à 30 millions d’euros sur Van Persie, joueur que le technicien italien a croisé lorsque ce dernier était aux manettes de Chelsea. Pour le salaire, certes colossal, l’aspect financier ne devrait pas poser de problème. L’autre atout du PSG est sa volonté de remporter, dans les années à venir, la Ligue des Champions, toujours absente du palmarès de Robin Van Persie. Enfin, après les annonces sans lendemain des venues d’Ibrahimovic, Pato ou encore Hulk, la crédibilité du PSG avec l’achat de Van Persie pourrait être totalement retrouvée. Ce qui serait de bons augures pour les quelques 100 millions d’euros que sont prêts à injecter les dirigeants qataris sur le marché des transferts… RVP au PSG, mythe ou réalité ? Aux Parisiens de prendre la main !

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)