Joao Moutinho, la poule aux oeufs d’or de Porto

Après la cessation de Falcao l’été dernier à l’Atlético Madrid, le FC Porto pourrait réaliser une nouvelle vente lucrative en se séparant de son international portugais, Joao Moutinho révèle le Daily Mail.

Joao Moutinho

Moutinho a profité de l’Euro ! Dans l’ombre de ses partenaires Cristiano Ronaldo et Nani, Joao Moutinho a probablement été l’un des meilleurs joueurs portugais du Championnat d’Europe des Nations en Ukraine et en Pologne. Petit gabarit (1,70m, 61 kg), solide et technique, Moutinho, 25 ans, a su éclaircir le jeu de la Selecçao, notamment lors du match face à la République Tchèque en quart de finale. Ainsi, à l’instar du croate Mario Mandzukic [qui a récemment trouvé un accord avec le Bayern Munich, ndlr.] ou encore le Russe Alan Dzagoev (Real Madrid?), Moutinho fait l’objet de convoitises auprès des plus grosses écuries européennes, de Tottenham au Real Madrid, de Chelsea au Paris Saint-Germain. Alors que les Dragoes tergiversent quelques peu sur la vente de leur avant-centre brésilien Hulk, la jolie entrée d’argent pourrait venir de leur petit milieu de terrain, acheté 11 millions d’euros l’été dernier au Sporting Portugal…

Moutinho ne laisse pas indifférent

L’été dernier, le nom de Moutinho alimentait les gazettes, principalement lusitaniennes. En effet, formé au Sporting Portugal et véritable joueur clé des Lions (259 matches, 32 buts), Joao Moutinho s’était engagé en faveur de l’ennemi, le FC Porto, pour 11 millions d’euros. Soit le transfert le plus coûteux de l’histoire entre les deux clubs. Très perturbé par cette séparation jamais vraiment digérée par les fans du Sporting, Moutinho a claqué une saison à plus de 40 matches toutes compétitions confondues, une constante sur ses 7 dernières années. Son passage du Sporting à Porto lui a assuré cependant une place de titulaire dans le onze portugais imaginé par le sélectionneur, Paulo Bento. Lors de l’Euro 2012, Moutinho a brillé par sa vista et son sens du jeu, abreuvant CR7 et Nani de bons ballons. Suffisant pour mettre en émoi pas mal de formations, à commencer par celles de Premier League !

Villas-Boas conditionne sa venue chez les Spurs à celle de Moutinho !

Joao Moutinho est un de ses joueurs qui marquent les esprits, à l’instar, en son temps, de Lucho Gonzalez, lorsque ce dernier a quitté Porto pour l’OM en 2009. Et Moutinho a laissé une empreinte toute particulière dans les petits carnets d’André Villas-Boas, qui l’a côtoyé en Liga Sagres. Ainsi, selon le quotidien britannique Daily Star, l’ex-coach de Chelsea pourrait demander au board des Spurs de recruter Joao Moutinho lors de ce mercato estival. Le “Group One” considère que le milieu de terrain portugais pourrait briller en Premier League anglaise. Un avis partagé par Chelsea, qui avait tenté d’enrôler l’international lusitanien (48 capes) dès l’été dernier. Aujourd’hui, les Blues, qui tardent à conclure les tractations avec Hulk, pourraient se rabattre sur Moutinho, dans le souhait de l’associer à l’un de ses copains en sélection, Raul Meireles. Les Blues seraient même prêts à lever la clause libératoire du jouer, évaluée à 40 millions d’euros…

Le PSG et le Real à l’affût, le président des Dragoes nie

Au-delà des grosses écuries de Premier League, le nom de Joao Moutinho apparaît ces derniers temps sur les tablettes du Paris Saint-Germain et du Real Madrid. Pour les deux clubs, Moutinho n’est pas une priorité. Le directeur sportif du PSG, Leonardo, a néanmoins suivi de très près les prestations du Portugais à l’Euro. Du côté de la Casa Blanca, Moutinho pourrait être une belle alternative dans le cas d’un départ de Lassana Diarra (Milan AC), d’Hamit Altintop (Bundesliga?) voire de Nuri Sahin. Interrogé ce jour par le journal O Jobo sur l’éventualité d’un transfert dès cet été, Joao Moutinho a laissé, ingénieusement, la porte ouverte à un départ du championnat portugais, qu’il fréquente depuis 8 ans maintenant. “Je serai à la reprise au FC Porto le jour où la direction me dira de revenir”, a lâché le joueur. Pour son président, conscient qu’un chèque de 40 millions d’euros ou plus est difficile à refuser en ces temps de crise, Moutinho est intransférable pour le moment. “S’il y a des offres ? Ce sont les journaux qui veulent le vendre et garder l’argent ensuite”, a déclaré, avec un brin d’ironie, l’exigeant Pinto Da Costa. Le même qui avait cédé, en août dernier, sa pépite colombienne Radamel Falcao à l’Atlético Madrid (pour un montant de 40 millions d’euros). Alors bis-repetita avec un Moutinho galvanisé par un Euro réussi? Réponse dans les jours ou les semaines à venir.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)