Juninho obligé d’arrêter sa carrière ?

Dans un coin de sa tête, Juninho envisage clairement de mettre un terme à sa carrière de footballeur professionnel en 2013 ou au maximum en 2014. Mais le milieu de terrain pourrait ranger définitivement les crampons au vestiaire bien avant ces échéances.

Juninho

Une sanction terrible pour “Juni”. A 37 ans, le milieu brésilien sait que ses plus belles années de footballeur sont derrière lui. Pourtant l’ancien joueur de l’Olympique Lyonnais (2001-2009) continue de prendre du plaisir au sein de son club de coeur, Vasco de Gama. Revenu au bercail pendant le mois de juillet 2011, le natif de Recife est un élément clef de son équipe et bien souvent, il nous régale avec ses buts souvent marqués sur coup-franc. Mais le 23 septembre dernier, Juninho a commis une erreur -volontaire ou pas- à l’issue d’un match face à Ponte Preta.

Alors qu’il avait été tiré au sort afin d’aller effectuer un contrôle antidopage, “Juni” a fait un passage au sein du vestiaire de Vasco de Gama avant de se soumettre aux tests traditionnels. Or selon le règlement, un sportif de haut niveau n’a pas le droit de procéder ainsi. Autrement dit, il doit se rendre auprès des contrôleurs immédiatement. Sans surprise, la Fédération a décidé d’entrer en piste afin de sanctionner Juninho. Au départ, on pensait que ce dernier allait écoper d’un rappel à l’ordre ou d’une sanction de quelques matches pour cet écart. Mais à en croire les médias auriverde, ça devrait être bien pire…

En effet, le tribunal des sports brésilien envisagerait de suspendre pendant… deux ans Juninho. Autrement dit, le footballeur pourrait seulement reprendre le chemin de la compétition en octobre 2014. Cas échéant, “Juni” n’aurait vraiment plus aucune raison de poursuivre son parcours après avoir pris en compte cette décision. Il pourrait donc prendre sa retraite sportive un peu plus tôt que prévu et songer à sa reconversion. Dans le passé, Juninho a souvent laissé entendre qu’il aimerait bien passer ses diplômes d’entraîneur et, pourquoi pas, s’asseoir sur le banc de l’OL à court ou moyen terme. L’heure de franchir le pas a peut-être sonné pour l’homme qui a laissé une trace indélébile à Gerland.