Mercato - Prolongation de Mbappé au PSG : ce petit détail qui pourrait tout changer

Comme le révèle L'Equipe dans son édition du jour, Kylian Mbappé aurait en réalité prolongé son contrat jusqu'en 2024, et non 2025. L'avenir du natif de Bondy dans la capitale risque donc bien de très vite se poser à nouveau. 

Kylian Mbappé, Neymar, PSG

Un Neymar marchant sur l'eau, Lionel Messi qui semble avoir retrouvé son génie, une équipe enfin emballante, ce début de saison à de quoi séduire les fans du Paris Saint-Germain. Certains supporters du club de la capitale pourraient cependant très vite déchanter. Alors que tout paraissait réglé, le dossier Mbappé n'a en effet pas fini d'affoler la planète football.

Les choses semblaient pourtant être très claires. Lors de la dernière journée du championnat de la saison passée, la prolongation du Champion du Monde 2018 avait en effet été annoncée en grande pompe au Parc des Princes. Dans un stade en fusion, l'ancien monégasque avait clamé son amour du PSG, arborant un maillot floqué du numéro 2025. Problème, les supporters ont visiblement été trompés sur la marchandise.

Une année supplémentaire optionnelle

Le quotidien L'Equipe révèle en effet que la superstar n'a en réalité prolongé que de deux ans, soit jusqu'en 2024 et pas en 2025. À cela s'ajoute certes une année supplémentaire en option mais qui relève donc de l'unique volonté du joueur. Dans les faits, l'international français a donc la possibilité de quitter le PSG dans seulement deux ans.

Le feuilleton Mbappé qui a affolé la presse européenne durant des mois entiers a donc toutes les chances de reprendre dans un avenir très proche. La perspective de voir Kylian Mbappé faire ses valises en tant qu'agent libre dès 2024 hante probablement les nuits des dirigeants parisiens. Une autre solution serait alors d'opérer une vente dès l'été prochain afin d'empocher une somme qui sera certainement colossale.

Reste à savoir si les acheteurs seront nombreux. Le Real Madrid reviendra-t-il à la charge malgré l'humiliation subie lors de la prolongation  de contrat de l'été dernier ? D'autres cadors européens pourraient s'engager dans la brèche et s'offrir le fameux “génie français”.