OL : un ultimatum de la direction ? La réponse cash de Bosz

Alors que l'Olympique Lyonnais affrontera ce dimanche le Paris Saint-Germain dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1, Peter Bosz n'a pas échappé à une question sur son avenir en conférence de presse.
La récente sortie médiatique du directeur du football de l’OL, Vincent Ponsot, dans les colonnes du Progrès n'est pas passée inaperçue. Le dirigeant du club rhodanien a reconnu que Jean-Michel Aulas en attendait beaucoup plus de la part de Peter Bosz, à qui un ultimatum aurait été fixé récemment. “La saison dernière n’a pas été bonne et on a décidé, parce qu’on a fait une analyse, de maintenir Peter en place. Par contre, bien évidemment, il y a une exigence de résultats. On a changé l’effectif, l’état d’esprit, on a changé en accord avec lui plein de choses, on estime qu’il y a tout aujourd’hui pour performer. Peter a des objectifs à remplir fixés à la trêve Coupe du monde, il en a à la 19e journée qui existent depuis le départ avec des temps de passage”, a confié le directeur du football de l'OL.

La réaction de Bosz

D'après les informations du journal L'Équipe, le coach néerlandais pourrait prendre la porte en novembre si l'OL ne figure pas sur le podium à ce moment-là de la saison. Une information démentie par le principal intéressé devant les médias ce vendredi. “Il m’a dit: ‘il faut être sur le podium en fin de saison', ce n’est pas la même chose qu’être sur le podium avant le mondial. Ça ne change rien pour moi, l’OL doit être là en fin de saison, je suis complètement d’accord avec ça (…) Quand tu entraines un grand club, la pression et toujours là et les objectifs sont toujours hauts, ce qui est normal”, a-t-il lâché.

Peter Bosz, OL OLympique Lyonnais

Quelques minutes auparavant, Corentin Tolisso avait apporté son soutien à Peter Bosz. “J'ai lu des choses selon lesquelles le coach était en danger. Mais, nous, les joueurs sommes tous derrière le coach”, a lâché le milieu de terrain des Gones.