Mercato - Juventus : un coach de L1 pour remplacer Allegri l’été prochain ?

Massimiliano Allegri réalise un mauvais début de saison avec la Juventus, après une année précédente très décevante (4e de Serie A, élimination en 8e de Ligue des Champions). Mais la Vieille Dame n'entend pas se séparer de l'Italien en cours d'année.

Massimiliano Allegri Juventus

L'ambiance autour de la Juventus est tendue. Décevante en Serie A (8e au classement avec 2 victoires en 7 rencontres), malmenée en Ligue des Champions (2 défaites en 2 matchs), la Juve n'y arrive pas et Massimiliano Allegri cristallise les tensions autour de son cas personnel. Contesté par les supporters, l'Italien de 55 ans, qui ironise devant la presse sur la possibilité d'un licenciement, a même dû être escorté par la police italienne à sa sortie du stade de Monza, après la défaite de la Juventus contre le dernier du championnat (0-1), ce week-end.

L'option Tudor à l'été 2023 ?

Si les dirigeants de la Vieille Dame soutiennent leur entraîneur, en coulisses, ces derniers pensent quand même à un départ de l'ancien coach de l'AC Milan. La Gazzettea dello Sport révèle que Paulo Montero, ancien joueur de la Juventus aujourd'hui entraîneur des U19 du club italien, pourrait prendre la suite de Massimiliano Allegri en cours de saison, si le besoin s'en faisait sentir. Le problème, c'est qu'un licenciement de l'entraîneur de 55 ans coûterait bien trop cher à la Juventus : selon Calcio e Finanza, les Bianconeri devraient dépenser 36 millions d'euros pour faire partir Massimiliano Allegri, sous contrat jusqu'en 2025, avec 7 millions de salaires nets annuels (environ 12,95M bruts).

D'après La Repubblica, les dirigeants ont quelques pistes à l'extérieur du club pour remplacer l'entraîneur italien, et l'une d'elles mène à Igor Tudor. L'ancien joueur de la Juventus (1998-2007) a déjà entraîné le club italien, en qualité d'adjoint d'Andrea Pirlo, entre 2020 et 2021. Aujourd'hui à l'OM, sous contrat jusqu'en 2024, le Croate de 44 ans réalise un bon début de saison, après une bonne année 2021-2022 à l'Hellas Vérone.

Pas sûr, cela dit, qu'Igor Tudor ne soit pas intéressé à l'idée d'entraîner son ancien club en tant que numéro 1, l'été prochain.