OL : MacHardy fracasse Cheyrou pour son allusion à l’OM

Jonatan MacHardy s’est exprimé sur la situation de l’OL. Le journaliste s’en est notamment pris à Bruno Cheyrou, en raison de son chambrage sur l’OM, l’été dernier. Il a également pris position contre le choix de Laurent Blanc.

Bruno Cheyrou

Au micro de RMC Sport, Jonatan MacHardy a commenté les déboires connus par l’OL, ce début de saison. Le journaliste n’a pas mâché ses mots à l’égard des dirigeants lyonnais : « On a parlé des coachs anormaux avec Sampaoli, Igor Tudor… Là on va parler du coach le plus normal au monde ! Encore une fois, le duo Ponsot-Cheyrou a fait preuve d’une inventivité et d’une imagination déconcertante : un coup de poker, c’est Laurent Blanc qui succède à Peter Bosz ! », a-t-il ironisé.

« Laurent Blanc, ça me laisse pantois »

Le polémiste a repris Bruno Cheyrou sur son chambrage de l’OM, lors de l’été : « Là où j’en veux un peu à cette direction lyonnaise, c’est qu’outre le fait de plus parler que de travailler, on l’a vu lors de ce mercato estival où Cheyrou à coup de grandes déclarations a dit que l’OL faisait un si gros mercato que certains entraîneurs démissionnaient par peur d’affronter l’OL, on voit où en est l’équipe à l’heure actuelle. Si on me dit que le nouveau coach de Lyon pour donner une nouvelle dynamique, une nouvelle impulsion à cette équipe-là, qui est un l’un des plus grands clubs du football français, c’est Laurent Blanc, ça me laisse pantois. Laurent Blanc n’a pas entraîné depuis des années, on ne sait pas ce qu’il vaut sur un banc. On ne sait pas comment ont évolué ses idées. (…) pour moi c’est un autre choix sans idée, à un moment clé de l’OL. Ça me fait penser un peu à ces petits clubs qui appellent des pompiers de service pour sauver les meubles », a-t-il ajouté.

L’équipe lyonnaise s’est inclinée lors de son premier match avec Laurent Blanc. Elle tentera de faire mieux face à Montpellier, samedi.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement