Rétro Coupe du monde : les 13 buts de Just Fontaine – Jamais égalés (1958)

Si la grande majorité d’entre nous est bien trop jeune pour affirmer avoir été témoin de cette Coupe du monde de 1958 en Suède, de nombreux récits nous permettent encore de découvrir cette édition. En 1958, quelque chose de très spécial allait être incarné en la personne de Just Fontaine. Lors de ce Mondial en effet, l’international français a trouvé le chemin des filets à 13 reprises. À l’époque, il s’agissait alors du plus grand nombre de buts inscrits par un joueur au cours d’une seule édition de Coupe de monde. Et devinez quoi ? Ce record n’a toujours pas été battu à l’heure où nous écrivons ces lignes !

Just Fontaine

Alors évidemment cette année-là, la performance de Just Fontaine était quelque chose que beaucoup auraient pensé impossible à réaliser. Les gens pensaient que ce record était déjà scellé suite aux prouesses de l’international hongrois Kocsis, qui était parvenu à inscrire un total de 11 buts lors de la précédente édition de 1954. Toujours est-il que cela n’a ni découragé, ni fait douter Just Fontaine de ses capacités.

Alors qu’il jouait en tant que principal attaquant des Bleus durant cette compétition de 1958, Fontaine allait très vite entrer au Panthéon du football. Au terme de la compétition, il enregistra une moyenne extraordinaire de 2.17 buts par match. Malheureusement, cet exploit n’aura pas permis à l’équipe de France de soulever sa première Coupe du monde, puisqu’elle s’inclina face aux intouchables Brésiliens en demi-finale.

Il reste toutefois possible d’admirer le parcours extraordinaire de Just Fontaine en 1958, et c’est précisément ce que nous allons faire aujourd'hui.

Les buts de Just Fontaine lors de la Coupe du monde de 1958 – Le récit match par match

Il serait injuste de parler du Mondial de 1958 sans parcourir les buts de Just Fontaine. Après tout, il détient un record encore jamais battu donc autant honorer son exploit. Grâce à cette performance, Fontaine a d’ailleurs été nommé en 2004 dans la liste des « 125 plus grands footballeurs encore en vie» selon Pelé. Cette nomination honorifique tient toujours, puisque l’homme de 89 ans est encore bien portant.

Avec beaucoup de chance, vous pourriez même avoir le privilège de parler à celui qui se tient derrière la légende. Mais là n’est pas le sujet, parlons plutôt de cette série extraordinaire de buts dont il est l’auteur.

France – Paraguay – Phase de groupes – 3 buts

Ce tournoi de 1958 démarra très classiquement par une phase de groupe. À l’époque, il n’y en avait que 4, et la France était placée dans le second. Les Bleus disputèrent leur premier match face au Paraguay avec l’envie de démarrer fort dans la compétition et ce fut très vite chose faite, puisque le match se solda par un total de 10 réalisations (7-3) dont un triplé de Just Fontaine. Avec déjà près de 25% des buts inscrits au terme de la première partie, vous comprenez l’impact des premiers pas du buteur français dans la compétition. Croyez-le ou non, personne ne s’attendait à voir la France s’imposer aussi largement. En outre avant cette rencontre, Just Fontaine n’était pas un attaquant de renommée mondiale. De fait, il n’avait à son compteur que quelques sélections en équipe de France. Assez logiquement, il s’imposa aussitôt sur la feuille de match après cette première prestation. Il faut dire que sans le pied magique de Fontaine face au Paraguay, il n’aurait peut-être été possible pour l’EdF de revenir au score après avoir été menée 3 buts à 2.

France – Yougoslavie – Phase de groupes – 2 buts

3 buts pour Fontaine et 3 points pour la France au terme de la première journée ! C'est un bon début n’est-ce pas ? Sans grande surprise, son nom était déjà murmuré à travers toute la Suède et commençait à faire des vagues à l’échelle internationale. Compte tenu de sa première performance, sa nomination dans le onze de départ était une évidence face à la Yougoslavie. D’ailleurs Just Fontaine n’aura pas perdu de temps à faire parler la poudre, puisqu’il ouvra le score après seulement 4 minutes de jeu ! La France fut ensuite menée au score (2-1) mais le natif de Marrakech sauva encore son équipe en inscrivant le but de l’égalisation à la 85e minute de jeu. Extatiques, les supporters n’eurent pourtant pas le temps de célébrer longtemps ce dénouement inespéré. Les Yougoslaves brisèrent en effet tout espoir français en reprenant l’avantage avec une troisième réalisation à seulement 2 minutes de la fin du temps réglementaire. La France essuyait alors son premier échec sur le score de 3 buts à 2 mais Just Fontaine, lui, avait brillamment ajouté 2 buts à son compteur personnel, portant son bilan à 5 réalisations au terme de la seconde journée.

France – Écosse – Phase de groupes – 1 but

Après avoir perdu contre la Yougoslavie, la France allait disputer un match capital contre l’Écosse. À ce moment-là de la compétition, toutes les équipes avaient encore une chance d’atteindre les quarts de finale. Pour l’Écosse comme pour la France, la victoire était impérative pour se qualifier. Quel joueur allait donc être en mesure de chausser les crampons pour permettre à la France de sortir du lot ? Just Fontaine bien sûr ! Au cours de cette confrontation, comme lors des suivantes d’ailleurs, le buteur français a tout de même été bien assisté. La France était en effet armée d’un duo d’attaquants prolifiques formé par Raymond Kopa et Just Fontaine, tous deux décisifs face à l’Écosse. Le premier à la différence du second, jouait au poste de milieu offensif, mais sa frappe de balle lui permettait de ne rien envier à ses concurrents. Les deux coéquipiers inscrivirent les deux buts de la victoire à la 22e puis à la 44e minute de jeu. Fontaine à l’origine du second, permit aux Bleus de faire le break.

L’équipe de France s’imposa au final sur le score de 2 buts à 1 et se qualifia pour les phases à élimination directe tandis que Just Fontaine comptait déjà 6 réalisations à son actif, soit une moyenne surprenante de 2 buts inscrits par match au terme de cette phase de groupe.

France – Irlande du Nord – Quart de finale– 2 buts

La France avait bénéficié d’un tirage relativement aisé pour les quarts de finale de cette Coupe du monde de 1958. L’Irlande du Nord venait de survivre à un groupe composé de l’Allemagne de l’Ouest (RFA), de la Tchécoslovaquie et de l’Argentine. Une qualification pour le moins inattendue mais les faits sont les faits, et la France devait battre les Irlandais pour décrocher une place en demi-finale. Les Bleus ont pulvérisé leur adversaire sur un score de 4 buts à 0 en restant pourtant timides en première période. À la pause, Fontaine était resté muet, mais il ne fallait surtout pas imaginer qu’il le resterait ! Avec la détermination de montrer aux autres équipes majeures de la compétition ce dont il était capable, l’attaquant français a mis les bouchées doubles pour inscrire deux buts en l’espace d’une dizaine de minutes (55e et 63e). Ce moment fut crucial pour l’équipe de France qui rentrait dans la dernière demi-heure avec déjà 3 buts d’avance, avant de crucifier l’Irlande par un quatrième but à la 68e minute. Les Bleus se qualifièrent sans problème, et le compteur de Just Fontaine affichait déjà un total remarquable de 8 réalisations, préservant sa moyenne de 2 buts par match.

France – Brésil – Demi-finale – 1 but

À ce stade de la compétition, c’était l’heure du plus gros challenge pour les Bleus. Ils affrontaient le Brésil considéré comme le plus grand favori de la compétition, et Fontaine frappa très fort pour inscrire le premier but français après seulement 9 minutes de jeu. Incroyable et pourtant, il ne s’agissait pas là de l’ouverture du score ! Les Brésiliens s’en étaient déjà chargés grâce à une réalisation de Vava, seulement 2 minutes après le coup d’envoi. 7 minutes plus tard, l’égalisation offrait un énorme avantage psychologique aux Bleus, mais cela n'aura malheureusement pas suffi. Une autre légende nommée Pelé allait très vite rendre à Fontaine la monnaie de sa pièce en inscrivant un triplé assassin. La France s’inclina sur un score final de 5 buts à 2, et le rêve d’un premier sacre avait officiellement pris fin.

France – Allemagne de l'Ouest – Petite finale – 4 buts

Mécontent d’avoir échoué aux portes de la finale la Coupe du monde, Fontaine a dû canaliser ses frustrations de façon remarquable pour préparer cette ultime confrontation. Comme vous pouvez le constater au final, ce match aura été le plus prolifique pour lui. Il marqua 4 buts contre l’Allemagne de l’Ouest pour sceller la 3ème place de l’équipe de France sur un score final de 6 buts à 3. Si vous pensez que c’est impressionnant, sachez tout de même que Fontaine aurait pu en inscrire 5 s’il n’avait pas cédé sa place à Raymond Kopa à l'occasion d'un penalty.

Au final, cette épopée extraordinaire aura permis à Just Fontaine de devenir une icône nationale et d’inscrire son nom dans l’histoire du football. Avec un total de 13 buts inscrits au terme de cette édition de 1958, le Français a placé la barre très haut. Si haut que ce record vieux de 64 ans tient toujours. Alors, sera-t-il un jour battu ? Difficile à dire, mais en tout état de cause, son potentiel successeur aura fort à faire !

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement