Un capitaine héroïque, Ziyech décisif, le naufrage des Diables Rouges… Les Tops et les Flops de Belgique-Maroc

Très séduisants, les Lions de l'Atlas se sont offerts une superbe victoire (0-2) face à de timides Belges. Voici les Tops et les Flops de cette rencontre entre la Belgique et le Maroc.

Les Tops de Belgique-Maroc

Costaud Achraf Hakimi

Le défenseur du Paris Saint-Germain confirme son bon début de Coupe du monde. Après une belle prestation contre la Croatie (0-0), Achraf Hakimi a récidivé. Avec 6 tacles et 6 duels remportés sur 7 disputés, son boulot défensif n'est clairement pas négligeable. Son apport offensif est également assez intéressant. Il a souvent fait la différence dans son couloir droit grâce à sa pointe de vitesse. L'ancien madrilène a un peu baissé de rythme en deuxième mi-temps mais il reste l'un des hommes forts de cette sélection marocaine. Son entraîneur le fait logiquement sortir à la 68ème minute, sans doute pour le préserver dans l'optique des prochaines rencontres.

Romain Saiss, Capitaine fantastique

À 32 ans, Romain Saiss a encore de beaux restes. Le capitaine des Lions de l'Atlas a écœuré les attaquants belges. Quelle prestation du joueur de Besiktas, quelle générosité et quel goût de l'effort. On rappelle qu'il joue avec une cote fêlée. Les statistiques témoignent de son activité défensive (12 dégagements, 4 duels aériens remportés sur 4 duels disputés).  On signalera aussi ses positionnements dans la surface adverse. S'il fait annuler le coup franc de Ziyech, il gêne bien Thibaut Courtois sur le but de Abdelhamid Sabiri.

Le triomphe des jeunes Lions

Si les tauliers comme Romain Saiss et Hakim Ziyech ont fait leur travail, la différence est venue des remplaçants. Zakaria Aboukhlal (22 ans) et Abdelhamid Sabiri (25 ans) sont en effet les buteurs du jour. On notera d'ailleurs l'excellent coaching du sélectionneur marocain, Walid Regruagi.

Ziyech le magnifique

Tout n'est pas parfait dans la prestation du joueur de Chelsea mais il est l'homme clé de cette superbe victoire. L'ancien joueur de l'Ajax a été très actif et a fait parler sa technique (1 passe décisive, 9 duels gagnés, 2 passes clés et 3 dribbles réussis). On aurait aimé que son but soit validé juste avant la mi-temps.

Les Flops de Belgique-Maroc

La disparition de Bounou

L'avant-match de ce Belgique-Maroc a donné lieu à une scène des plus surprenantes. Alors que Yassine Bounou avait été annoncé dans le onze titulaire, le portier des Lions de l'Atlas n'était pas finalement pas là au coup d'envoi. La décision a sans doute été prise dans les derniers instants puisque le pensionnaire du FC Séville était encore présent au moment des hymnes nationaux. Monir El-Kajoui  a finalement gardé la cage marocaine. Selon plusieurs sources locales, le gardien de 31 ans aurait ressenti des vertiges durant l'entrainement.

Batshuayi a tout raté

L'attaquant de Fenerbahçe n'a pas vraiment brillé. Avec 1 seul petit tir et 1 dribble réussie en 75 minutes passées sur la pelouse, son bilan offensif est bien maigre. Pas vraiment bien servi par ses partenaires (20 ballons touchés), l'ancien pensionnaire de l'Olympique de Marseille n'a pas suffisamment pesé sur la défense adverse. Si on peut saluer son énergie et sa volonté de bien faire, on peut tout de même douter que Michy Batshuayi soit réellement l'homme de la situation.

Le naufrage belge

Le match d'ouverture était déjà décevant mais il y'avait au moins la victoire au bout. Cette fois-ci, le miracle n'aura pas eu lieu et la défaite semble amplement méritée. Ces Diables Rouges manquent en effet de beaucoup de choses. On ne comprend pas comment cette équipe est censée jouer. Malgré les talents présents, rien ne se passe. Au-delà des problèmes de jeu, la sélection belge manque également de combativité et de volonté. L'ouverture du score du Maroc n'aura même pas provoqué de sentiment de révolte.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement