Le bijou de Casemiro, la Neymar dépendance…. Les Tops et les Flops de Brésil-Suisse

Pas franchement emballant sur le terrain, le Brésil s'est imposé sur la plus petite marge contre de solides Suisses (1-0). Grâce à cette victoire, la Seleção empoche son billet pour les huitièmes de finale. Voici les Tops et les Flops de ce match entre le Brésil et la Suisse.

Vinicius Junior, Brésil Suisse Coupe du monde 2022

Les Tops de Brésil-Suisse

Un héros nommé Casemiro

Dans un match où le Brésil semblait ne jamais devoir trouver la faille, le Mancunien est venu soulager les siens. Sa prestation n'était jusqu'ici pas réjouissante malgré un bon boulot défensif (6 ballons récupérés et 3 interceptions). Mais quelle belle inspiration tout de même sur cette ouverture du score salvatrice. Sa frappe soudaine surprend la vigilance de Yann Sommer. Son but offre la qualification à la Seleção.

Une défense brésilienne de fer

À défaut de briller sur le front de l'attaque, le Brésil a prouvé encore une fois ses qualités défensives. Alisson Becker a ainsi passé une soirée des plus tranquilles. Pour preuve, le portier de Liverpool n'a pas eu à réaliser le moindre arrêt en 96 minutes. Il faut dire que sa défense s'est montrée des plus imperméables (0,3 XG, buts attendu pour la Suisse). Marquinhos, Thiago Silva, Alex Sandro et Eder Militão ont fait ce qu'il fallait. Mention spéciale pour Alex Sandro notamment avec 7 tacles réussis. Marquinhos a également rassuré par ses interventions pleines de sérénité.

 

Les Flops de Brésil-Suisse

Paqueta puni

La première mi-temps du milieu de West Ham n'est pas honteuse mais elle manque tout de même un peu de consistance et de folie. En absence de Neymar, on aurait aimé que l'ancien Lyonnais prenne les rênes de cette équipe grâce à ses qualités techniques. Ce ne fut hélas pas vraiment le cas. Malgré quelques belles inspirations (1 passe clé), on reste un peu sur notre faim. Sa qualité de passe est certaine mais son manque de vitesse est parfois trop criant. Le milieu de 25 ans est remplacé dès le retour des vestiaires par Rodrygo qui offre la passe décisive à Casemiro, une décision qui semble malheureusement assez logique pour le natif de Rio de Janeiro.

Fred loupe le coche

Son entrée face à la Serbie (2-0) était plutôt intéressante, Tite a donc décidé de lui faire confiance pour ce deuxième match de la Seleção en l'absence de Neymar. On ne peut pas dire que le Mancunien a su saisir l'opportunité. Sa prestation est bien trop neutre. Certes, il ne fait pas d'erreurs flagrantes (86% de passes réussies) mais il n'apporte pas non plus grand chose et ne crée quasiment aucune différence. Avec 34 ballons touchés en 60 minutes passées sur la pelouse, son apport offensif n'est pas très visible (1 passe clé seulement). Il laisse sa place à Bruno Guimaraes.

No Neymar, No Party

Si la victoire est bien là  pour la sélection sud-américaine, que ce fut dur. La Seleção s'est longtemps cassée les dents sur la muraille helvétique. Si l'on peut louer le travail défensif de la Nati, on peut aussi pointer le manque de créativité des hommes de Tite. En l'absence de Neymar, aucun des Brésiliens ne semble en mesure d'apporter un peu de folie, de créer quelques décalages. Vinicius est toujours intéressant mais l'attaquant des Merengues manque souvent de précision dans le dernier geste à l'image de ce gros raté en première période.

Si le succès est mérité, il faudra faire mieux pour aller chercher la victoire finale.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement