PSG : Al-Khelaïfi en remet une couche sur le Parc des Princes

Nasser Al-Khelaïfi s’est à nouveau exprimé sur le possible départ du PSG du Parc des Princes. Le président parisien priorise l’idée d'obtenir un accord avec le Conseil de Paris pour acquérir l’enceinte. Il pense toutefois que la Mairie de Paris ne fait pas tout pour trouver une solution.

Parc des Princes, PSG

Lors d’un entretien donné à Marca, Nasser Al-Khelaïfi a commenté la possibilité que le PSG quitte le Parc des Princes, dans les prochaines années. Le président parisien regrette que le Conseil de Paris ne facilite pas l’acquisition de l’enceinte par son club : “Notre première option est de rester, mais je ne pense pas que la Mairie veuille que nous restions. Ils font pression sur nous pour que nous partions. Cela fait cinq ans que nous discutons avec eux. À chaque fois, ce sont les mêmes fausses promesses : aujourd'hui, demain, cette élection, la prochaine élection… Nous sommes fatigués de tout cela. Nous avons besoin d'un accord équitable. J'aime le Parc des Princes, c'est notre histoire et je la respecte plus que tout, et rester a toujours été notre premier choix. Mais je ne pense pas qu'ils veuillent de nous là-bas”, a-t-il expliqué au quotidien espagnol.

“Nous voulons un stade comme tous les autres clubs”

NAK a rappelé l’investissement opéré par le PSG pour moderniser l’enceinte, dans le cadre de l’Euro 2016 : “Environ 80 millions d'euros ont été investis dans le stade de notre poche, mais ce n'est pas notre stade, qui d'autre le ferait ? Nous voulons un stade comme tous les autres clubs, nous devons augmenter nos revenus, avoir un meilleur stade pour nos fans, et avoir plus de fans qui viennent que nous ne pouvons en accueillir. Le conseil municipal pense que nous plaisantons, mais ce n'est pas le cas et nous sommes très sérieux quant aux autres options. Nous étudions d'autres options, car je pense que nous ne sommes plus les bienvenus au Parc des Princes. Ils jouent avec nous et nous en avons assez”, a-t-il poursuivi.

Le Conseil de Paris exigerait 350 millions d’euros pour céder le stade, un montant jugé exorbitant par les propriétaires du PSG. Deux solutions seraient envisagées en cas de non-accord avec la Mairie : un déménagement au Stade de France et la construction d’un nouveau stade. Deux terrains seraient même pressentis, dans l’optique d’une enceinte neuve : Poissy et l’hippodrome de Saint-Cloud. La concession du Stade de France se termine quant à elle en 2025. Les négociations ont pris une tournure publique et le feuilleton parait loin d’être fini…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement