Coupe du monde 2022 : la FIFA accusée de favoritisme

Opposé au Brésil ce lundi soir (20h), en huitièmes de finale de la Coupe du monde, le Portugais Paulo Bento, qui entraîne la Corée du Sud, s'est plaint avec véhémence de la FIFA. L'instance donnerait selon le coach un avantage certain aux meilleures sélections du Mondial.

Gianni Infantino

La FIFA de Gianni Infantino fait-elle tout son possible pour que les meilleures sélections arrivent le plus loin possible dans la compétition reine du football mondial ? En tout cas, c'est l'accusation portée par Paulo Bento, le sélectionneur de la Corée du Sud depuis 2018. L'ancien entraîneur de l'Olympiakos Le Pirée, de Cruzeiro et de la sélection du Portugal (2010-2014) n'accepte pas que ses joueurs aient un temps de repos moindre que ceux du Brésil : “Pour moi, le Brésil est le principal favori de cette Coupe du monde, mais il faut tenir compte de ce que la FIFA exige fondamentalement, à savoir créer à chaque fois les pires conditions pour ceux qui sont déjà inférieurs et favoriser les plus forts. C'est comme ça, et c'est ce qui fait toute la différence”.

En effet, la Corée du Sud a un jour de repos de moins que le Brésil, avant ce huitième de finale. L'équipe asiatique a disputé son dernier match, décisif donc avec son équipe type, contre le Portugal, vendredi, alors que le Brésil a fait jouer ses remplaçants face au Cameroun, jeudi.

“Ce n'est pas humain” clame Bento

“Nous ne sommes pas le Brésil, qui peut se permettre d'envoyer, lors du troisième match de groupe, une autre formation pour reposer ceux qui avaient joué jusque-là. Nous n'avons pas eu le temps de nous entraîner correctement, car il est impossible de transmettre quelque chose aux joueurs si l'on doit retourner sur le terrain après seulement 72 heures. Je ne me souviens pas que la même chose se soit produite en 2018. Je pense que ce n'est pas humain et que ce n'est pas bien. (…) Ce n'est pas juste de rejouer après 72 heures, mais nous devons l'accepter si c'est la décision de la FIFA” a affirmé Paulo Bento, qui a révélé qu'il avait donné “du repos” à ses joueurs, samedi.

À voir si la Corée du Sud arrive à réaliser l'exploit, ce lundi.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement