Le communiqué de Deschamps sur la mort de Pelé

Les réactions s'enchaînent suite à l'annonce de la disparition de Pelé. Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a rebondi à son tour à la mort de la légende du football brésilien.

Didier Deschamps, médias France Equipe de France Coupe du monde 2022

Le monde du football pleure Pelé. Jeudi, l'annonce de la mort de la légende brésilienne à l'âge de 82 ans – attendue depuis des semaines en raison de son état de santé fragile – a suscité une vague de commentaires au sein de la planète du ballon rond. Kylian Mbappé, Neymar, Lionel Messi, Cristiano Ronaldo… Les stars du moment ont rebondi sur les réseaux sociaux à la disparition du seul homme à avoir gagné à trois reprises la Coupe du monde (1958, 1962, 1970).

Au sein du football français, outre les mots forts de l'attaquant du Paris Saint-Germain et de l'équipe de France, le président de la Fédération française de football Noël Le Graët a également confié sa réaction, sur BFM TV. “Il avait tout : la technique, la jeunesse, les buts, la classe. C'est incomparable d'avoir un homme de cette qualité qui se conduit de façon exemplaire après une carrière phénoménale et mondiale. Ce n'est pas uniquement le Brésil. C'est un homme respecté par l'ensemble du monde entier.”

“Qui n'a pas rêvé, enfant, d'être Pelé ?”

Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, s'est également fendu d'un beau communiqué transmis à la presse. “Avec la disparition de Pelé, le football perd l'une de ses plus belles légendes, si ce n'est la plus belle. Comme toutes les légendes, le Roi semblait immortel. Il a fait rêver et continuait à faire des générations et des générations d'amateurs de notre sport. Qui n'a pas rêvé, enfant, d'être Pelé ? Avec son numéro 10, il a mis sa virtuosité technique, son audace, sa créativité au service de ses équipes et notamment celle du Brésil avec qui il a remporté trois Coupes du monde (1958, 1962, 1970). Pelé, c'était l'alliance de la beauté et de l'efficacité. Son talent et son palmarès resteront gravés à jamais dans nos mémoires. À sa famille, à ses proches et au peuple brésilien, j'adresse mes sincères condoléances et toute ma sympathie. Le roi restera le roi, pour toujours.”

Les modalités de l'hommage à Pelé sont désormais connues. Le gouvernement brésilien a ordonné trois jours de deuil national pour celui qui sera enterré à Santos, mardi prochain, au lendemain d'une veillée funèbre organisée dans le stade du Santos FC et ouverte au public. Un club pour lequel le joueur aux 92 sélections et 77 buts avec la Seleçao avait porté le maillot entre 1956 et 1975.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement