L’OL en perdition, les supporters fracassent la direction

Deux groupes de supporters de l'Olympique Lyonnais ont publié un communiqué commun sur la situation du club rhodanien, distancé des places européennes. Les Bad Gones et Lyon 1950 ont exprimé leur mécontentement et fustigé la direction des Gones.

Laurent Blanc, OL Lyon Olympique Lyonnais

Les ultras de l'Olympique Lyonnais montent au créneau. Ce mercredi, les Bad Gones et Lyon 1950 ont posté sur les réseaux sociaux un communiqué commun, en réaction aux résultats du club rhodanien depuis le début de la saison 2022-2023. Surpris dimanche dernier par Clermont au Groupama Stadium (0-1, 17e journée de Ligue 1), les Gones de Laurent Blanc n'occupent que la huitième place du classement avec 24 points, à douze longueurs de la troisième place détenue par l'Olympique de Marseille et même à neuf unités du cinquième Monaco. Autant dire qu'il n'est déjà plus question d'une qualification en Ligue des champions pour les partenaires d'Alexandre Lacazette, désormais coachés par l'ancien sélectionneur de l'équipe de France suite au départ de Peter Bosz.

“Le navire coule paisiblement”

Mais remplacer le Néerlandais par le Cévenol n'a finalement pas eu l'effet escompté, du moins jusqu'à présent. D'où l'envie de ces deux groupes de supporters de s'en prendre aux dirigeants pour leur gestion du club. “Inexorablement, l’Olympique Lyonnais s’enfonce sereinement, silencieusement dans la médiocrité. Nous sommes loin du degré d’exigence attendu, les ambitions légitimes d’un club comme le nôtre sont noyées dans une politique sportive illisible au mépris de l’institution et de ses supporters. Le Président a longtemps su s’entourer des bonnes personnes. Pourtant, en ces temps troublés, force est de constater que le navire coule paisiblement, personne ne montant au créneau publiquement pour défendre le club.”

Lovren, premier de cordée

Les Bad Gones et Lyon 1950 enfoncent le clou : “Qui apporte une plus-value dans la direction sportive, si tant est qu'il y ait une stratégie au-delà de revendre au meilleur prix les rares joueurs de valeur pour les remplacer par des échecs ? Qui aujourd’hui possède la légitimité pour rappeler leurs devoirs aux joueurs vis-à-vis de leur employeur et de leur public ?”

Désireux de relever la tête après six premiers mois à oublier, l'Olympique Lyonnais compte profiter de ce mercato hivernal pour recruter de nouveaux joueurs. Ce mois de janvier a débuté par la venue du défenseur central Dejan Lovren, qui a signé jusqu'en juin 2025. Transfuge de la formation russe du Zénith Saint-Pétersbourg, le joueur de 33 ans fait son retour dans la cité des gaules, après 102 matchs disputés au cours de son premier passage entre 2010 et 2013.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement