OM : l’aveu de Boudjellal

Le président du Hyères Football Club, Mourad Boudjellal, gardera un bon souvenir de cette édition 2022-23 de la Coupe de France malgré la défaite de son équipe en 32es de finale contre l'Olympique de Marseille. 
Battu samedi (0-2) dans un stade comble à Martigues, le club de National 2 peut garder la tête haute après ce beau parcours en Coupe de France. Mourad Boudjellal n'a aucun regret et se dit fier de ses joueurs malgré l'élimination. “J’avais vraiment peur de la branlée, donc 2-0 ça va. Quand tu vois 1-0, 2-0, on ne sait jamais comment ça va se terminer… Après, c’est l’OM, le salaire du jardinier est plus élevé que celui de mon meilleur joueur ! Ils en ont gardé pour la prochaine journée, et peut-être que nous aussi. On a été dignes, c’est un bon match. Maintenant place au championnat, on a fini de s’amuser !” a confié l'ancien dirigeant RC Toulon en Top 14 lors d'un entretien accordé à Var Matin.

Promesse tenue pour Boudjellal

Très contrarié par le refus des instances de la FFF de jouer ce match à Toulon au stade Mayol, l'habituel antre des rugbymen, le patron du Hyères FC avait promis de ne pas venir à Martigues. Mourad Boudjellal a donc suivi ce 32e de finale à distance “en tremblant à chaque minute”, comme il l'a confié au quotidien régional. Le HFC va désormais pouvoir se reconcentrer sur le championnat de National 2.

L'OM s'est fait peur

Réduits à dix au bout d'un quart d'heure après une faute énorme du défenseur central ivoirien Eric Bailly, les Olympiens auraient sans doute rêvé d'une autre entame et l'histoire aurait pu être bien différente si les amateurs avaient ouvert le score dans cette rencontre. L'OM a finalement profité d'un penalty après une faute sur Cengiz Ünder dans la surface pour prendre l'avantage juste avant la pause grâce à Alexis Sanchez. Bamba Dieng a terminé le travail à vingt minutes du coup de sifflet final.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement