PSG : Le CUP envoie un message à Neymar

Entre le Collectif Ultras Paris et Neymar, la relation semble au point mort depuis plusieurs mois maintenant. Sur France Bleu, le président de l'association a cependant fait savoir qu'une tentative de réconciliation avait bien eu lieu et que la porte demeurait ouverte à la discussion. 

Entre les supporters du PSG et Neymar, tout avait pourtant bien commencé. Lors de son arrivée à l'été 2017, la star brésilienne avait reçu un accueil triomphal au Parc des Princes. Les échecs à répétition en Ligue des Champions et l'attitude de l'ancien attaquant du Barça ont cependant agacé certains fans au cours des dernières années.

Un pic de tensions fut notamment atteint au cours de l'été 2019. Durant cette période, des rumeurs affirment que l'international brésilien a fait le forcing pour quitter le club de la capitale et retourner en Catalogne. Pour de nombreux amoureux du PSG, cela est vu comme un affront et un caprice de starlette. Au début de la saison 2019-2020, la reprise du championnat s'avère plus que pénible pour Neymar qui doit subir la colère et les sifflets d'une partie du Virage Auteuil. Comme le rappelle RMC, une banderole dégradante pour la mère du joueur est même déployée dans les travée du Parc.

“On peut trouver des solutions”

Plus de trois ans après les faits, le président du Collectif Ultras Paris admet que les choses sont peut-être allées trop loin à ce moment là. “C’est vrai, la banderole qui insulte sa mère, c’est dur, on a été durs”, a ainsi reconnu Romain Mabille sur France Bleu au cours de l'émission 100% PSG diffusée ce lundi soir.

Lors de cet entretien accordé à nos confrères, le boss du Virage Auteuil a tout de même tenu à faire savoir que de nombreuses démarches avaient été entreprises pour résorber la situation : “Je peux vous garantir une chose, c’est que dans l’entourage du club, de Neymar ou de la tribune, il n’y a personne qui a fait plus que moi pour rétablir la situation. J’ai essayé de parler avec les responsables, j’ai dit que j’étais ouvert au dialogue. Je n’ai pas eu de réponse. Je vois qu’il y a une volonté de laisser la situation pourrir, je ne sais pas pourquoi. J’estime que si on peut parler, on avance ensemble, on peut trouver des solutions, c’est bien. Nous, en tant que supporters, on n'a pas non plus à courir derrière lui”, a ainsi expliqué Romain Mabille. La balle semble désormais être dans le camp du Brésilien.

 

Hubert De Thé
Jeune journaliste passionné par le football dans toute sa richesse (histoire, culture, politique et supporterisme). En relation tumultueuse avec l'Olympique Lyonnais depuis 2007.