Diego Lopez, le pari probant de l’année au Real !

Pendant le mois de janvier 2013, Diego Lopez a fait son come-back au Real Madrid sur la pointe des pieds. Depuis huit mois, le gardien de but est un élément essentiel chez les Merengue.

Diego Lopez


« San Iker » n’est plus le patron. Que ce soit avec José Mourinho, autrement dit l’ancien entraîneur du Real Madrid, ou désormais avec Carlo Ancelotti, Diego Lopez a toujours la cote au sein de la Casa Blanca. Qu’il semble loin le temps où le gardien de but avait quitté le Stade Santiago Bernabeu par la petite porte pendant le mois de juin 2007. Depuis le joueur âgé de 31 ans a glané du temps de jeu à Villarreal puis au FC Séville (203 matches de Liga, 26 de Ligue des champions, 32 de Ligue Europa / Coupe UEFA) avant de revenir au Real Madrid au début de cette année. Au départ, on croyait que Diego Lopez allait être la doublure d’Iker Casillas.

Mais c’était sans compter sur ses progrès indéniables et sur sa force mentale qui lui ont permis de reléguer l’international espagnol au second plan. Aujourd’hui, le dernier rempart est titulaire en Liga et même si « San Iker » tient la corde pour les rencontres de C1, force est de constater que c’est déjà un sacré exploit d’avoir réussi à s’imposer au sein du club de ses débuts. Samedi (demain), Diego Lopez tentera, avec ses coéquipiers, de venir à bout de l’Atletico Madrid dans le cadre d’un derby chaud bouillant (7e journée de Liga). Comme d’habitude, le gardien mettra les bouchées doubles pour garder sa cage inviolée.

« Ce sera un combat. Je ferai de mon mieux afin d’obtenir les trois points. (…) Pour moi c’est unique de jouer à domicile. J’essaie de profiter de ces matches importants », a-t-il déclaré selon Marca. Important, c’est le mot juste. En effet, les Rojiblancos occupent la 2e place du classement en Liga, juste devant le Real, avec deux points d’avance étant donné qu’ils ont réalisé un début de saison parfait (6 victoires en autant de matches !) « Nous ferons face à une grande équipe qui est très dangereuse et unie. Nous devrons exploiter les failles de son jeu et nous appuyer sur la qualité de notre football pour essayer de nous imposer. » Cela permettrait aux Merengue de rester dans le sillage du FC Barcelone et à Diego Lopez de conforter un peu plus sa place !