EdF : ses premiers pas, son futur…Disasi se livre en toute franchise

Lors d'un entretien accordé à Téléfoot et diffusé ce dimanche sur TF1, Axel Disasi est revenu sur l'aventure incroyable du Mondial 2022 et ses premiers pas en équipe de France avant d'évoquer la fin de saison de l'AS Monaco

Interrogé sur la Coupe du monde 2022 disputée avec l'équipe de France, le défenseur monégasque a reconnu que cette aventure au Qatar l'avait fait évoluer. “Je suis revenu changé. C'est vrai qu'une fois que j'ai repris les matchs avec l'AS Monaco, je voulais montrer que clairement ce Mondial m'avait changé et que j'étais clairement en train de passer un cap”, a-t-il confié avant de revenir sur le scénario cruel de la finale contre l'Argentine perdue aux tirs au but (3-3, 4 tab à 2). “D'être aussi proche de pouvoir avoir le Graal, on va dire que c'est à la fois beau, mais… l'issue fait que c'est un peu rageant. Mais ça m'a donné beaucoup de confiance et de forces pour la suite”.

Un objectif très clair chez les Bleus

Lors de ce même entretien, Disasi est également revenu sur sa première sélection honorée en Bleus face à la Tunisie (0-1) lors de la phase de groupes du Mondial 2022. “C'est un sentiment qui est indescriptible parce que c'est beaucoup de fierté, beaucoup de travail aussi pour en arriver là. Ce que j'ai vécu ce jour-là, c'était très fort en émotions”, a expliqué le défenseur de l'AS Monaco avant de se livrer sur ses ambitions futures. “Je suis quelqu'un qui va chercher beaucoup de continuité dans ce qu'il fait. Donc je pense que la suite logique, c'est d'être appelé très régulièrement”. 

La C1 avec Monaco

Interrogé ensuite sur les ambitions avec l'AS Monaco pour cette fin de saison, l'ancien Rémois a expliqué qu'il ne se fixait aucune limite. “Déjà dans un premier temps, ce serait bien d'aller chercher une place qualificative directement pour la Ligue des champions. Et après, en fonction des résultats de nos adversaires, voir ce qu'on peut faire. Donc je ne me fixe pas de limites”, a-t-il conclu.
Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !