Le Bayern Munich en alerte à cause d’une taupe

Le Bayern Munich, leader de la Bundesliga et qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions (contre Manchester City), doit gérer un problème en interne, au moment d'affronter le Bayer Leverkusen, ce dimanche, à 17h30.

Le club bavarois va se mesurer à l'équipe de l'Espagnol Xabi Alonso, qui dirige le 9e du championnat allemand depuis octobre 2022. Le coach de 41 ans, passé par le Bayern Munich en tant que joueur entre 2019 et 2022, séduit en tout cas, par son travail, une figure historique du club bavarois, Karl-Heinz Rummenigge : “Une fois, nous avons essayé de le faire venir au Bayern en tant qu'entraîneur adjoint. Je crois que c'était sous Niko Kovac. Quand vous avez eu des succès incroyables partout (…) ce serait étonnant de ne pas réussir en tant qu'entraîneur. Xabi (Alonso) doit acquérir de l'expérience maintenant et il est sage qu'il ne soit pas allé directement au Real Madrid mais plutôt un ou deux niveaux au-dessous.”

L'Espagnol, en conférence de presse, a révélé avoir “d'excellents souvenirs” au Bayern Munich, tout en confirmant être “très heureux” à Leverkusen, où son contrat s'étend jusqu'en 2024.

Nagelsmann en colère

De son côté, Julian Nagelsmann, dont le bail expire en 2026, s'inquiète manifestement autant de la formation de Xabi Alonso que des révélations sur ses plans de jeu du Bayern dans Sport-Bild. Devant les médias, l'Allemand de 35 ans a fait une révélation sur un infiltré dans son vestiaire : “Les taupes sont une espèce protégée donc la recherche est très, très compliquée. Ce qui m'importe, c'est de pouvoir me regarder dans le miroir. Cette personne (la taupe), elle aura du mal à se regarder dans le miroir. Que vise la personne qui transmet cela, qu'espère-t-elle ? Je ne vois pas quelle peut être la motivation.”

Agacé, Julian Nagelsmann a confié que les fuites sur sa tactique “facilitent la tâche de l'adversaire”. Verdict ce dimanche.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.