Mercato - PSG : un dirigeant du Barça ouvre la porte à Messi !

Interrogé par la télévision espagnole, Mateu Alemany, directeur du football du Barça, s'est exprimé sur un possible retour de Lionel Messi en Catalogne

Depuis qu'il a quitté le FC Barcelone pour le Paris Saint-Germain, pas un mois ne passe sans qu'une rumeur évoque des retrouvailles entre La Pulga et le Barça. Le septuple Ballon d'Or y a passé 21 ans de sa vie entre 2000 et 2021 et n'a jamais semblé réellement épanoui dans la capitale. À quelques mois de la fin de son contrat, son avenir va sans doute s'écrire loin de la France, et peut-être à nouveau de l'autre côté des Pyrénées.

En effet, les dernières informations faisaient état de divergences importantes entre Lionel Messi et le PSG, notamment sur les questions salariales. Les dirigeants parisiens ne seraient pas prêts à toutes les folies pour prolonger l'Argentin et envisageraient même une diminution de salaire de l'ordre de 25%. Les destinations possibles pour le champion du monde 2022 ne sont pas légion dans la mesure où ce dernier souhaite rester en Europe jusqu'à la Copa America 2024.

Alemany ne ferme pas la porte

Ce mercredi, le directeur du football catalan Mateu Alemany a été interpelé sur le cas Lionel Messi par la télévision espagnole. Conscient des difficultés financières du Barça, il a affirmé que l'objectif était en premier lieu de réduire la masse salariale : “Je n’ai rien à dire sur ce sujet. Messi est l’histoire vivante de Barcelone, il est le meilleur de l’histoire du football. L’estime qu’il a dans cette maison est incontestable. Il est au PSG en train de se battre pour des titres et nous nous battons pour les nôtres. À l’avenir, nous allons voir ce qui arrive. Dans cette affaire, nous avons réduit une part importante de la masse salariale, le travail a été fait, est en cours et continuera d’être fait.

Avant de pouvoir envisager la signature de Léo Messi, le FC Barcelone devra sans aucun doute alléger sa masse salariale, à l'heure où le cas Gavi pose déjà un gros problème au club à ce niveau-là.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.