AS Rome : Cassano détruit Mourinho

Sur la chaîne YouTube de Christian Vieri, Antonio Cassano a violemment taclé José Mourinho.

Après son départ du Real Madrid en 2013, José Mourinho a connu plusieurs expériences mitigées en Premier League, du moins pas à la hauteur de ce qu'il a pu réaliser par le passé, malgré plusieurs titres remportés, que ce soit pour son retour à Chelsea ou à Manchester United. Désormais à la tête de l'AS Rome, le Portugais réalise du bon travail puisque le club de la Louve avait remporté la première édition de la Ligue Europa Conference en 2022 et pointe actuellement à cinquième place de Serie A, cinq points derrière la Lazio, deuxième.

Ce n'est, semble-t-il, pas assez pour convaincre Antonio Cassano qui, comme à son habitude, n'a pas mâché ses mots pour donner son avis sur le technicien portugais. Sur la chaîne YouTube de son ancien coéquipier Christian Vieri, le natif des Pouilles a déclaré : “Mourinho, c’est du cinéma. Je ne sais pas comment il obtient des résultats. Il a été un grand entraîneur et un grand communicant, mais aujourd’hui, pour moi, il n’est pas au niveau d’entraîner le Real Madrid ou Saint-Martin (un petit club italien ndlr). Mourinho se fout du football.

Mourinho n'a que son statut, estime Cassano

D'après l'ancien international italien, José Mourinho ne surfe que sur son statut d'ancien grand entraîneur : “Il peut retourner au Real Madrid, parce qu’Ancelotti peut aller au Brésil, mais seulement grâce à son statut, explique Cassano. Mais si le Real veut un entraîneur de football, il n’appellera pas Mourinho. Si les habitants de Saint-Martin veulent jouer au foot de manière décontractée, alors ils peuvent l’appeler.

Aucune rumeur n'a fait état d'un intérêt du Real Madrid pour José Mourinho. Cependant, le Portugais a reçu un véritable pont d'or pour rejoindre le championnat saoudien ces derniers jours. L'ancien coach du FC Porto est en contrat avec Rome jusqu'en 2024.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.