Nice : Digard critique ouvertement un cadre

Secoué par l'affaire Christophe Galtier, l'OGC Nice traverse une nouvelle période compliquée, que ce soit au niveau des résultats ou en interne. 

L'OGC Nice vit une fin de saison sous tension depuis quelques semaines. Alors que l'arrivée de Digard avait permis au club de repartir dans une spirale positive avec notamment 12 matchs sans défaite en Ligue 1, les Aiglons sont quelque peu retombés dans leur travers dans le sprint final avec 4 défaites sur les 7 derniers matchs. Neuvième au classement, le club azuréen ne verra pas l'Europe la saison prochaine.

Une situation qui avait agacé le capitaine, Dante, après le match nul face à Toulouse (0-0) : “Je me rappelle quand le coach Favre est arrivé : ‘Dans deux-trois ans, on va être constamment en Ligue des champions’. Mais ce n’est pas comme ça. Le championnat français est très difficile. Il faut le respecter, quand même. Et puis tu vas perdre 10 joueurs et il y a 10 nouveaux joueurs qui arrivent. C’est très difficile“, avait-il notamment déclaré. Une sortie qui n'a pas vraiment été du goût de son entraîneur.

“À l'avenir, il réfléchira”

C’est compliqué de s’exprimer après les matchs, reconnaît l'ancien milieu défensif. Il a exprimé sur le coup de la frustration. C’est un grand professionnel, c’est l’exemple et l’image de Nice, ça résonne beaucoup plus qu’une autre personne quand il parle. Ça a fait du bruit. Je pense que si c’était à refaire, il ne le referait pas forcément. C’est quelqu’un qui aime être concentré sur le terrain. À l’avenir, il réfléchira. C’est toujours difficile, la période est un peu délicate. Aujourd’hui, il est retourné au travail et est focalisé sur le terrain. Est-ce que c’était maladroit de dire ça à ce moment-là ? Oui, c’est l’enchaînement des choses qui donne de la résonance à ses mots. Il ne faut pas non plus l’accabler, c’est ce qu’il ressentait sur le moment. C’est aussi votre travail d’exploiter les moments plus opportuns.

À onze points des places européennes, les Aiglons n'ont plus rien à jouer en cette fin de saison. Didier Digard devrait d'ailleurs être remercié au soir de la 38ème journée, le club azuréen visant notamment Graham Potter.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.