Bordeaux : le modèle portugais copié ?

Alors que les clubs français éprouvent des difficultés à obtenir des résultats sur le plan européen, le modèle financier des clubs portugais semble intéresser désormais quelques-uns des présidents de club de Ligue 1. Parmi eux, les Girondins de Bordeaux.

Dans des propos tenus sur Girondins TV, Alain Deveseleer, directeur général des Girondins de Bordeaux, a évoqué la manière dont les clubs portugais utilisent les fonds d’investissement pour acheter des joueurs de qualités :  » Jusqu’à présent, l’UEFA voulait interdire ce système et nous pensons aussi que l’interdire est la meilleure des positions. Mais si demain on l’interdit, le football n’existe plus, le football italien quasiment plus, et le football espagnol va en prendre un sacré coup. Au regard des risques que prendrait l’UEFA, j’ai la crainte qu’elle fasse marche arrière. Si le TPO doit devenir un élément essentiel des clubs, autant l’anticiper nous, de notre côté, en héritant peut-être de trois, quatre ou cinq talents internationaux qui seraient amenés par ces fonds-là. Aujourd’hui, la réflexion est là. «  a-t-il reconnu.