PSG : Enrique réagit à la nouvelle boulette de Donnarumma

Sur la pelouse du Havre, il a fallu un Paris Saint-Germain solide pour repartir avec un clean sheet et surtout les trois points de la victoire (0-2). Les joueurs de Luis Enrique ont disputé 80 minutes en infériorité numérique après le carton rouge reçue par Gianluigi Donnarumma.

Depuis quelques matchs, Gigio Donnarumma enchaîne les boulettes. Que ce soit sur ses relances au pied comme face à l'AS Monaco, sur le but de Newcastle et dans ses sorties, le portier italien a coûté un but à son équipe lors des trois dernières rencontres. Face au promu havrais, l'ancien du Milan AC a complètement raté sa sortie, touchant l'attaquant normand au niveau de l'épaule avec sa semelle.

Après le coup de sifflet final, Luis Enrique a d'abord tenu à féliciter la solidité défensive de son équipe : “Je suis très fier de ce que mon équipe a démontré, a confié l'entraîneur espagnol en conférence de presse. Elle a montré un super état d'esprit, une capacité à s'adapter aux circonstances. On a très bien défendu à dix contre onze et on a empêché Le Havre de se créer beaucoup d'occasions. Et quand l'adversaire s'est créé des occasions, Tenas les a arrêtées.

“Une erreur avec la ligne de défenseurs”

L'ex-entraîneur du FC Barcelone s'est justement exprimé plus en détail sur la performance de son jeune compatriote : “Arnau, je le connais très bien puisque lorsqu'il était en Espoirs et moi sélectionneur de l'équipe d'Espagne, il m'est arrivé de le prendre avec moi, dans le groupe des A. Il s'adapte parfaitement à l'idée du foot qu'ont des équipes qui veulent ressortir le ballon. C'est un gardien qui s'entraîne toujours comme s'il s'agissait du dernier entraînement. C'est un professionnel. Il a eu aujourd'hui une opportunité comme cela arrive dans une carrière et il l'a bien saisie. Il était à son niveau“, a-t-il expliqué.

Logiquement, Luis Enrique n'a pas voulu pointer du doigt Donnarumma, qu'il avait d'ailleurs publiquement défendu après son erreur face au Magpies : “Il y a eu une erreur avec la ligne de défenseurs. On a été distrait, il a essayé d’intervenir, mais l’attaquant était devant lui.

Arnau Tenas, de son côté, gardera sa place dans les cages parisiennes pour les deux prochaines rencontres.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.