“Je trouve que c’est un immense footballeur mais…”, Darmanin charge encore Benzema

Comme en octobre dernier, Gérald Darmanin a confirmé que Karim Benzema était selon lui proche de la mouvance des Frères Musulmans. 

Il y a deux mois, le ministre de l’Intérieur avait surpris beaucoup de monde en s'attaquant frontalement à l'attaquant d'Al-Ittihad. “Mr Karim Benzema est en lien, on le sait tous, notoire, avec les Frères Musulman”, avait-il lâché en réaction au message de soutien posté par le joueur pour le peuple palestinien. “Toutes nos prières pour les habitants de Gaza victimes une fois de plus de ces bombardements injustes qui n’épargnent ni femmes ni enfants”, avait écrit l'ancien buteur du Real Madrid sur le réseau social X.

Darmanin persiste et signe

Lors d'un entretien accordé au média en ligne Brut, le ministre de l'Intérieur en a remis une couche sur le comportement de l'ancien international français, qu'il juge clairement ambigu. “Je maintiens mon propos qu’il y a un djihadisme d’atmosphère, une conception qui amène vers l’islam radical, et il y a des promoteurs de cet islam radical. Je trouve que c’est un immense footballeur, je n’ai aucun problème personnellement contre lui, mais quand M. Benzema ne dit jamais un mot pour l’assassinat des professeurs, ne dit jamais un mot quand il y a des attentats terroristes islamistes en France, je le regrette, parce qu’il est suivi par des millions de personnes”, a expliqué Darmanin.

Toujours pas de plainte de Benzema

Selon le résident de la Place Beauvau, Benzema sort de son rôle et fait preuve d'une certaine irresponsabilité. “Il n’est pas simplement un footballeur, c’est quelqu’un qui est suivi par des millions de personnes”, a-t-il insisté. Malgré les menaces de son avocat, le buteur d'Al-Ittihad en Arabie saoudite n'a toujours pas porté plainte. “Il ne l’a pas fait, pas à ma connaissance. Je pense que je l’aurais su, ça fait plusieurs semaines”, a-t-il conclu.

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store