OM : “déçu”, Di Meco tacle encore Gattuso et “son équipe gentille”

L'ancien défenseur rugueux de l'Olympique de Marseille, Eric Di Meco, s'en est pris une nouvelle fois à Gennaro Gattuso.

Ces derniers jours, le consultant de RMC a concentré ses critiques sur l'ancien coach et joueur de l'AC Milan. Si le Tricolore n'a pas été tendre avec Pablo Longoria ou avec les joueurs de l'OM, comme Iliman Ndiaye qui tourne en rond sur le terrain, le champion d'Europe 1993 estime que la mauvaise passe actuelle de Marseille est due en partie à son entraîneur.

Selon Eric Di Meco, l'Italien a encore trois matchs – Shakhtar Donetsk deux fois, Brest en Ligue 1 dimanche – pour redresser la barre, sous peine de prendre la porte de façon prématurée.

Di Meco a “du mal” devant la tactique de Gattuso

Abordant une nouvelle fois le sujet sur la radio RMC, l'ancien latéral s'est dit perdu devant la manière dont le technicien fait jouer son équipe : “Tactiquement, j'ai du mal. Quand il y a eu une bonne série, avec trois défenseurs centraux, il y a un enchaînement de bons résultats. Quand on disait que le système allait bien aux joueurs, il y avait le bémol de l'adversité. Je préfère cette équipe avec trois défenseurs centraux, les latéraux plus haut et quelqu'un derrière l'avant-centre. Maintenant, on est passé à quatre et on ne gagne pas contre Metz. On ne fait pas d'étincelles. Le profil des joueurs de l'OM est meilleur à cinq défenseurs”.

L'OM, une équipe gentille ?

Par ailleurs, Eric Di Meco pointe du doigt ce qui faisait la force de Gennaro Gattuso en tant que joueur : la grinta. “La personnalité, ce n'est pas un truc que tu apprends. Tu l'as ou tu ne l'as pas. On trouve son équipe gentille. Même dans les moments difficiles, il a toujours protégé son groupe. On est déçu, car il n'arrive pas à imprimer cette grinta à son groupe”.

Espérons pour l'OM et son entraîneur que le club français fasse le travail contre le Shakhtar Donetsk, ce jeudi (18h45).

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.