ASSE-Bordeaux : affaire de la gifle, les Girondins lâchent un communiqué !

Les Girondins de Bordeaux ont publié un communiqué au sujet des accusations concernant leur entraîneur Albert Riera.
BeIN Sports, diffuseur de la rencontre Saint-Etienne-Bordeaux (2-1) programmée samedi dans le cadre de la 33e journée de Ligue 2, n'a pas hésité à pointer du doigt l'attitude du coach des Marine et Blanc. Visiblement impliqué dans les échauffourées ayant éclaté à la fin de la rencontre à l'entrée du couloir menant vers les vestiaires, Albert Riera est même accusé d'avoir giflé un joueur stéphanois. Le technicien girondin s'est d'ailleurs très mal défendu en conférence de presse. “Tout ce qui se passe sur le terrain reste sur le terrain. What is happening in Las Vegas stays in Las Vegas (ce qui se passe à Las Vegas reste à Las Vegas)”, a lâché l'entraîneur espagnol.

Bordeaux sort du silence

Face à l'ampleur de l'affaire, le club au scapulaire a décidé de réagir officiellement par le biais d'un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux. “Le FC Girondins de Bordeaux souhaite rectifier les informations erronées circulant sur les réseaux sociaux à l’issue du match de ce soir. Une brève bousculade a eu lieu à l’entrée des vestiaires à l’issue du match, à laquelle notre coach a simplement réagi. Les arbitres comme les délégués n’ont pas jugé nécessaire d’en faire un rapport”, explique le club dans ce communiqué sur X.

Sur le plan sportif, l'AS Saint-Etienne reste en course pour la montée en Ligue 1 grâce à cette victoire. Troisièmes avec 57 points, les Verts pointent à une longueur d'Angers (2e) et quatre de l'AJ Auxerre, leader de cette Ligue 2. Les Girondins de Bordeaux, 14es avec 41 points, n'ont pas encore assuré mathématiquement leur maintien mais gardent une certaine marge de sécurité par rapport à la zone rouge.

 

Romain Boselli
Journaliste radio depuis 2010 (Europe 1-RFM), j'ai toujours gardé par ailleurs ce plaisir de rédiger des articles sur le football et le sport en général. Rédacteur web sur Top mercato depuis une dizaine d'années, j'interviens également dans une école de journalisme pour former les professionnels de demain à Montpellier. Particularité : grand fan de l'équipe de France !