Manchester City menacé d’exclusion par l’UEFA !

Manchester City vient d'être menacé par l'UEFA, comme le club espagnol de Gérone.

Chaque saison, il n'y a jamais trop de doute autour de la qualification du club anglais à l'édition suivante de la Ligue des Champions. Cette année, c'est pareil, puisque l'écurie de Pep Guardiola mène le classement du championnat anglais, avec deux points d'avance sur le 2ᵉ, Arsenal. Néanmoins, en 2024, cela gêne l'UEFA, qui a écrit à Manchester City, et plus particulièrement à ses propriétaires.

Manchester City privé de C1 ?

En effet, selon les informations relayées par RMC, l'instance européenne a légiféré sur la multipropriété, et sur le fait notamment que des clubs, détenus par les mêmes propriétaires, s'affrontent dans une compétition de l'UEFA. Par conséquent, la qualification de Gérone à la prochaine édition de la C1, via la Liga – le club y est 2ᵉ -, perturbe l'instance, qui souhaite que le City Group Football réagisse, en baissant ses parts au sein de Manchester City ou de la formation espagnole. Dans l'attente d'une prise de décision du consortium envers les clubs concernés, ces derniers sont menacés d'une exclusion de la Ligue des Champions.

Le règlement stipule, pour interdire les conflits d'intérêt, qu'une entité ne doit pas détenir “30 % ou plus du capital ou des droits de vote”, ou seulement 10 % en tant qu'actionnaire majoritaire, dans deux clubs jouant la même compétition européenne.

Une solution désignée

Mais l'UEFA, clémente, accorde un délai – jusqu'au 3 juin – à Manchester City et à Gérone avant de prendre des sanctions, tout en laissant ouverte la possibilité d'avoir une dérogation. En effet, au lieu de vendre des parts du club espagnol, le City Group Football peut simplement transférer les actions dans un fonds sous contrôle de l'instance.

Ce cas de figure n'est pas nouveau : l'AC Milan et le Toulouse FC, Brighton et l'Union Saint-Gilloise, et Aston Villa et Vitoria avaient fait face, l'an dernier, à une procédure de l'UEFA pour la même raison. Les choses étaient ensuite rapidement rentrées dans l'ordre.

Maxime Brun
Rédacteur cinéphile et fan de l'OM, j'aime les numéros 10 et les jolies passes.