OM : le moral à 0… Une inquiétante révélation sur un défenseur

Les lignes devraient bouger à l'Olympique de Marseille dans les prochaines semaines. Pablo Longoria et Mehdi Benatia ont prévu de trancher dans le vif et tous les secteurs seront concernés, notamment en défense où plusieurs éléments sont annoncés sur le départ.

Alors que les supporters olympiens attendent avec impatience l'officialisation de la signature de Roberto De Zerbi, craignant dans un coin de leur tête un énième retournement de situation, cela commence à s'agiter en coulisses quant à la construction de l'effectif 2024-2025. L'état-major marseillais, qui va recevoir le renfort de Giovanni Rossi pour l'intersaison à venir. “On ira plus vite encore car il connaît les caractéristiques de joueurs recherchés par Roberto“, déclare-t-on au sein du club.

L'un des gros chantiers de l'été concernera la défense pour l'OM puisque l'avenir de plusieurs tauliers de l'effectif est très incertain, rappelle La Provence.

Plusieurs interrogations en défense

Samuel Gigot est poussé vers la sortie et ce serait accommodé de l'idée d'un départ. L'ex-joueur du Spartak Moscou est suivi par plusieurs formations turques et anglaises et ne devrait pas s'éterniser dans la cité phocéenne. Jonathan Clauss ne sera pas retenu et souhaiterait poursuivre sa carrière à l'étranger. Les dirigeants ne seraient en revanche pas contre conserver Chancel Mbemba jusqu'à la fin de son contrat, soit jusqu'en 2025, même si l'international congolais ne devrait pas être prolongé.

L'OM devrait donc principalement s'appuyer sur Mbemba, ainsi que Leonardo Balerdi et Bamo Meïté, recruté l'été dernier. Selon les révélations du quotidien régional, l'ancien Lorientais ne serait pas dans les meilleures dispositions mentales après avoir été témoin des coups de feu sur la voiture de Faris Moumbagna en fin de saison. “Il se murmure que Meïté a le moral en berne“, écrit le journal.

Au rayon des arrivées, Pablo Longoria et Mehdi Benatia visent toujours Lilian Brassier, le défenseur central du Stade Brestois, en priorité. Cinq millions d'euros manqueraient à l'OM pour s'attacher les services du gaucher.

Mathieu Dumas
Arrivé dans le métier sur un coup de tête à la Peter Crouch, j'ai fait mes gammes chez la Fédération Française de la Lose (FFL) avant d'explorer, par la suite, un monde autre que celui de la défaite. Au fil des expériences, j'ai pris de la bouteille comme Sidney Govou, en gardant toujours la même passion. Mon mantra : produire des analyses au moins aussi bonnes que Jean-Marc Ferreri.