Son statut à l’OM, ses ambitions pour 2016, un personnage d’Olive et Tom en guise de modèle… Batshuayi a les crocs

Michy Batshuayi est un atout offensif majeur de l'Olympique de Marseille. Le buteur belge a fait trembler les filets à 12 reprises en 21 matches pour le compte du club phocéen et il ne veut pas s'arrêter en si bon chemin !

Michy Batshuayi

Une saison formatrice. Interviewé par le biais de La Provence, Michy Batshuayi a reconnu que c'était “un peu dur” pour lui à l'OM lors de l'exercice précédent étant donné qu'il était la doublure d'André-Pierre Gignac. Mais avec le recul, l'international belge pense qu'il a appris énormément de choses aux côtés de l'artilleur français. “Même si ma carrière est encore courte, c'est l'une des périodes durant lesquelles j'ai le plus appris. J'ai beaucoup observé Gignac, son agressivité, ses méthodes, la façon de varier son jeu en fonction des équipes adverses. J'ai vu sa rage de vaincre, son travail sur le pressing, dans les duels. Ça a été très important”, a-t-il assuré.

Aujourd'hui, Michy Batshuayi sait qu'il doit être “rapidement efficace et lucide” sur le rectangle vert lorsqu'il est aligné au sein du onze titulaire de Michel. De toute évidence, l'ancien joueur du Standard de Liège espère apporter sa pierre à l'édifice à l'OM et donc permettre à sa formation de triompher. “Au niveau collectif, il faut vraiment essayer de gagner un trophée. Et je ne vois pas l'OM ne pas être en Ligue des champions la saison prochaine… On sera sur le podium en fin de championnat, vous pouvez demander à tous les joueurs. Ce serait un gros échec si on n'y figurait pas”, a-t-il reconnu.

En ce qui concerne l'Euro 2016, Michy Batshuayi a mis l'accent sur le fait qu'il doit “être à 100% avec l'OM” avant de pouvoir prétendre à une place au sein de la sélection belge qui participera à cette compétition. Il pense que le fait de jouer au Vélodrome est un vrai atout pour lui. “Quand je marche dans la rue, les gens me parlent et sont gentils. Comme à La Commanderie, à la sortie des entraînements. Ils voient que je suis quelqu'un de naturel. J'ai un bon contact avec eux et c'est réciproque. (…) Le club a une histoire, les supporters sont passionnés et ont la rage de vaincre. Cela m'excite, j'ai envie de leur faire plaisir, de les rendre heureux.”

En prime, Michy Batshuayi n'a pas hésité à indiquer qu'il avait Ronaldo et Thierry Henry comme modèles dans le passé. Ajoutez à cela que le natif de Bruxelles, qui est âgé de 22 ans, a toujours eu un faible pour Mark Landers… de la série “Olive et Tom” ! “J'aime son côté rebelle, dur, sévère avec lui-même. C'est un vrai numéro 9, il ne pense qu'au but. Sa détermination est grandiose. Vous pouvez me poser des questions, je peux faire toute une interview sur lui !” L'histoire ne dit pas si Michy Batshuayi sait comment faire le fameux “tir du tigre” et transpercer les filets adverses sur le terrain…