UEFA : Ceferin donne raison à Aulas

Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, a confirmé que la date du 3 août n’avait pas été imposée à la Ligue 1 pour qu’elle termine ses matchs. Une précision qui a son importance.

Aleksander Ceferin


Par courrier, le patron de l’instance européenne a confirmé à Jean-Michel Aulas que le championnat français n’avait pas jusqu’au 3 août pour finir sa saison. « Quant à savoir si l’UEFA a effectivement donné à ses associations membres un délai au 3 août pour terminer leurs championnats nationaux, la clarification suivante devrait répondre à votre question, écrit le patron de l’instance européenne. Les dates du 20 juillet (pour les associations nationales classées 16 à 55) et du 3 août (pour celles classées 1 à 1,5, qui comprend la France) ont été mentionnées dans les présentations faites lors des réunions avec secrétaires et présidents des 55 associations membres de l’UEFA le 21 avril et lors des réunions entre l’UEFA, les groupes de travail ECA (Association des clubs européens) et EL (Union des Ligues européennes). Cependant, nous avons toujours mentionné lors de ces réunions que ces dates ne sont que des recommandations, formulées à titre provisoire et non pas officiel. J’espère que ces explications apporteront des réponses suffisantes à vos questions », a précisé Ceferin.

De quoi donner des arguments supplémentaires au président de l’OL, lequel est parti en croisade pour faire reprendre la compétition. Car Roxana Maracineanu, ministre des Sports, avait effectivement indiqué qu’elle pensait que l’exercice devait se terminer le 3 août. Un petit couac qui devrait faire grossir la polémique, bien que certains se félicitent que la santé des joueurs ait été privilégiée à l’aspect financier.