Bordeaux : Gasset juge la défaite cruelle

Jean-Louis Gasset a confié ses regrets après la défaite concédée par ses troupes face à Metz (1-2). Il a néanmoins souligné que l’état d’esprit était meilleur que lors des derniers matchs des Girondins.

Jean Louis Gasset

Le technicien bordelais digère assez mal le revers concédé face aux Messins : « Cette défaite est cruelle. Il y avait une équipe en confiance comme Metz et une équipe dans le doute comme Bordeaux. Il nous a manqué d’abord du physique, il y avait des joueurs qui reprenaient comme Sabaly, Zerkane et les petits qui faisaient leur premier match ; un peu de réussite parce qu’on a la balle de 2-0 à la 65e, et ensuite de la lucidité dans les dernières minutes », a-t-il avoué en conférence de presse.

Il pense que le contexte pèse sur la réussite de ses joueurs : « Quand on est dans une période comme ça, rester en place pour prendre un petit point qui nous aurait fait du bien, c’est l’expérience. Ça paraît fou d’avoir un coup franc à 80 m de notre but et en quatre passes, prendre le but qui nous fait mal. Ce sont des périodes comme ça », a-t-il poursuivi. Il considère toutefois que l’état d’esprit a été meilleur que lors des dernières sorties : « Autant à Nîmes, j’étais mécontent au niveau de l’état d’esprit, autant après le match d’aujourd’hui, on va se battre jusqu’au bout. On joue mercredi contre Paris, ce n’est pas l’adversaire idéal, on n’aura rien à perdre. Après, quand on sait qu’il nous manque trois victoires, si on a cet état d’esprit, on va trouver », a-t-il conclu.

Lors du match aller, Bordeaux était parvenu à ramener le nul du Parc des Princes (2-2).