Super League : le Real, la Juve et le Barça dénoncent « une situation intolérable »

Les trois clubs frondeurs, qui n’ont pas encore fait amende honorable, ont publié un communiqué commun pour dénoncer la situation que leur fait vivre, selon eux, l’UEFA.

Santiago Bernabeu, Real Madrid

Dans le communiqué, le Real Madrid, présidé par Florentino Pérez, la Juventus, dirigée par Andrea Agnelli, et le Barça, contrôlé par Joan Laporta, ont dénoncé avec véhémence les agissements de l’UEFA, qui a déjà sanctionné les 9 clubs qui sont entrés dans la Super League et qui l’ont quittée : « Les clubs fondateurs ont reçu et continuent de recevoir des pressions, des menaces et des insultes inacceptables de la part de tiers pour qu’ils retirent leur projet proposé et, par conséquent, renoncent à leur droit ou devoir d’apporter des solutions à l’écosystème du football par des propositions concrètes et un dialogue constructif. (…) Nous sommes prêts à reconsidérer l’approche proposée si nécessaire. Cependant, nous serions hautement irresponsables si (…) nous abandonnions la mission de fournir des réponses efficaces et durables aux problèmes existentiels qui menacent l’industrie du football. »

Les trois clubs ont d’ailleurs adressé un tacle aux anciens membres de la Super League, qui ont rapidement quitté la nouvelle compétition : « Nous regrettons de voir comment nos amis et partenaires fondateurs de la Super League se retrouvent maintenant dans une position incohérente et contradictoire, après avoir pris de nombreux engagements envers l’UEFA hier (vendredi). Cependant (…), nous avons le devoir d’agir de manière responsable et de persévérer dans la réalisation de nos objectifs, malgré les pressions et les menaces continues et inacceptables que nous avons reçues de l’UEFA. »