Officiel Ligue 1 : Lille vainqueur à Angers et champion de France, le PSG gagne à Brest, l’OL laisse Monaco en C1, Nantes jouera les barrages contre Toulouse

Vainqueur dimanche soir à Angers (2-1), lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1, Lille a décroché le titre de champion de France pour la quatrième fois de son histoire.

Burak Yilmaz et Jonathan David, LOSC

Lille dix ans après. Dimanche soir, le club nordiste s’est adjugé le quatrième titre de champion de son histoire, le premier depuis 2011, grâce à une victoire sur le terrain d’Angers (2-1). Une semaine après une contre-performance contre Saint-Etienne (0-0), le LOSC de Christophe Galtier n’a pas flanché au moment de conclure et trouvé le chemin des filets par Jonathan David (10e) et Burak Yilmaz (45e), contre une réalisation d’Angelo Fulgini (92e). Avec 83 points, les Dogues terminent avec une longueur d’avance sur le Paris Saint-Germain, vainqueur à Brest (2-0) sur un corner direct d’Angel Di Maria détourné par Romain Faivre (37e) et un but de Kylian Mbappé (71e).

Tenue en échec à Lens (0-0), l’AS Monaco décroche la troisième place qui l’envoie en Ligue des champions, avec deux points d’avance sur l’Olympique Lyonnais. Au Groupama Stadium, les Gones de Rudi Garcia se sont inclinés face à Nice (2-3). Malgré un doublé de Karl Toko-Ekambi (14e, 40e), le club rhodanien a craqué sur des buts de Kasper Dolberg (27e), Hassane Kamara (50e) et William Saliba (57e). Quatrième, l’Olympique Lyonnais jouera la Ligue Europa avec l’Olympique de Marseille (5e), mis en échec à Metz (1-1). Au Roazhon Park, le Stade Rennais domine le Nîmes Olympique (2-0) grâce à Serhou Guirassy (25e) et Benjamin Bourigeaud (51e) et finit sixième, synonyme de Conférence League.

Dans la course au maintien, le FC Nantes s’incline à la Beaujoire contre Montpellier (1-2). Le MHSC a marqué par Gaëtan Laborde (30e) et Andy Delort (76e), pour une réalisation de Randal Kolo Muani pour les Canaris (33e). 18e avec 40 points, la formation entraînée par Antoine Kombouaré devra sauver sa peau dans l’élite lors d’une double confrontation en barrages contre le Toulouse Football Club (match aller à Toulouse le 27 mai / match retour à Nantes le 30 mai). Brest se maintient, comme Strasbourg et Lorient qui se sont neutralisés à la Meinau (1-1).