OL : Roustan comprend le choix de miser sur un coach étranger

Didier Roustan pense que le choix de l’OL de miser sur un entraîneur étranger est lié au manque de renouvellement des coachs français.

Peter Bosz

« Bosz à l’OL, c’est un camouflet pour les entraîneurs français, car en plus, à l’étranger, il n’y a pas d’entraîneurs français sur les bancs importants. Il y a eu Zidane au Real, mais ce n’est pas vraiment un entraîneur français… La France n’a pas un réservoir de coachs de haut niveau, a lâché le journaliste sur la chaîne L’Équipe. Mais après, c’est aussi la faute des clubs, qui ne font pas confiance aux entraîneurs sans CV. En Italie, c’est le cas par exemple, les clubs mettent des entraîneurs pour leurs idées de jeu, et pas pour les résultats du passé. Les dirigeants de L1 ont peur, les coachs aussi. Des entraîneurs comme Furlan ou Dall’Oglio, avec du matos, comme à Lyon par exemple, j’aimerais voir ce que ça donne. On a encore des résidus de France 98, avec un style de jeu défensif, du physique… On a gardé ça en France, sans évoluer. »

Des propos qui ne devraient pas faire plaisir à Raymond Domenech, lequel s’est montré très agressif avec Pablo Longoria et Jorge Sampaoli, ces dernières semaines.