Montpellier, Nicollin : « On ne va pas s’apitoyer sur Delort »

Le président du MHSC a longuement évoqué à la radio le départ d’Andy Delort à Nice en fin de mercato. Le buteur algérien était le capitaine de Montpellier cette saison.

Andy Delort, Montpellier

Laurent Nicollin a donné des détails sur le transfert sur France Bleu Hérault : « J’étais parti en vacances avec mes enfants et il m’a passé un coup de fil car on venait de refuser une offre de Nice et lui souhaitait y aller. On s’était vu plusieurs fois, il ne m’en avait jamais parlé même si je savais qu’un matin, avec son changement d’agent, j’allais recevoir un appel, je ne suis pas trop débile. On ne va pas s’apitoyer sur Andy (Delort) qui est quelqu’un que j’apprécie énormément, qui a porté haut les couleurs du club pendant trois ans. Il s’est défoncé, il a fait le maximum. L’histoire finit un peu en eau de boudin. Quand tu as une fiancée qui ne veut plus coucher avec toi, tu ne vas pas l’attacher chez toi. Elle s’en va et t’en trouves une autre. Les gens sont déçus, moi le premier. On ne va pas épiloguer. C’est juste la façon (de quitter le club). Je pense qu’on aurait pu discuter avec son nouvel agent d’un départ l’année prochaine ou dans deux ans, mais pas comme ça. »

Laurent Nicollin a également tenu à dire qu’Andy Delort n’avait pas marqué l’histoire du club : « Il a joué trois saisons, ce n’est pas Laurent Blanc, Roger Milla ou d’autres joueurs qui ont plus marqué l’histoire. S’il était resté, il aurait pu marquer l’histoire et être l’un des rares joueurs à battre le record de buts de Laurent Blanc. Il a choisi une autre option, tant mieux pour lui, tant pis pour nous. »