Nice-OM : la réponse officielle du club et de Longoria

L’OM a publié une réponse officielle, suite aux décisions prises par la commission de discipline, concernant les événements survenus à Nice. Comme son président, il a regretté un manque de fermeté de l’instance.

Pablo Longoria, OM

« L’Olympique de Marseille a pris connaissance des décisions prononcées hier soir par la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel concernant la rencontre OGC Nice / Olympique de Marseille du 22 août 2021. Le club regrette que tout envahissement de terrain portant atteinte à la sécurité et à la santé des joueurs ne soit pas sanctionné immédiatement et avec plus de fermeté. Depuis toujours, l’OM est un club profondément ancré dans la lutte contre la violence et le racisme », a écrit le club marseillais sur son site officiel.

« Punir les joueurs me semble être une solution de facilité »

Son président, Pablo Longoria, a aussi pris la parole : « Les autorités du football avaient l’occasion historique de faire preuve d’exemplarité en marquant les esprits. Ces sanctions ne semblent pas tenir compte du climat délétère qui a entouré cette rencontre au cours de laquelle leur sécurité n’était pas assurée, ce qui a pourtant été reconnu lors des auditions. Je souhaite par ailleurs saluer l’arbitre de la rencontre qui n’a jamais changé de position concernant la mise en danger des acteurs sur le terrain et son souhait de ne pas reprendre le match. Nos joueurs, qui devraient être les acteurs d’un match de football, ont été ce soir-là les victimes. Dans ce cas précis, les punir eux-mêmes de violences me semble être une solution de facilité. En tant que président de l’OM, ma volonté a toujours été et restera de préserver la sécurité de tous les acteurs du football. »

Pour rappel, Nice et l’OM rejoueront la rencontre sur terrain neutre et à huis clos. Alvaro Gonzalez, Dimitri Payet et un membre du staff marseillais ont écopé de suspensions.