Chine : Cannavaro vivait dans une « prison » dorée


L’entraîneur italien a récemment résilié son contrat avec la formation chinoise de Guangzhou, qu’il coachait depuis 2017.

Fabio Cannavaro, Guangzhou FC

Dans un entretien donné à au Corriere della Serra, Fabio Cannavaro a concédé qu’il avait le « sentiment de vivre dans une prison, même dorée » et qu’à cause de cela, il avait « laissé quinze mois de salaire à Guangzhou » pour pouvoir se libérer de son contrat. La période Covid a été éprouvante pour le Ballon d’or 2006 : « Pour rentrer chez moi, j’ai dû rester dans un hôtel seul pendant quinze jours, puis sept jours à la maison sans pouvoir sortir et communiquer ma température tous les jours. Avec la perspective de ne pas pouvoir voir ma famille pendant je ne sais combien de temps encore. (…) L’expérience vous aide à grandir, à vivre intensément dans un endroit différent, à en tirer des enseignements. Et aussi pour comprendre qu’à un moment donné dans la vie, il y a des priorités. Il est facile de sacrifier sa famille quand on sait qu’on peut la voir de temps en temps, mais la pandémie a tout changé. Il y a eu des moments où être au contact de ma famille m’a manqué d’une manière étouffante. Surtout les deux dernières années. La pandémie Covid m’a amené à réfléchir. »

Fabio Cannavaro, 48 ans, n’a entraîné dans sa carrière de coach que des clubs exotiques, comme le Guangzhou FC, le Tianjin Tianhai ou encore Al-Nassr.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Mercato

Dates mercato | Tableau Transferts L1 | Tableau Transferts L2

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)