Paris FC-OL : le communiqué au vitriol du club parisien

Le Paris FC a publié un communiqué vigoureux, ce dimanche. Il a dénoncé le laxisme dont font preuve les clubs et les autorités avec les associations de supporters.

Coupe de France

Sur son site internet, le club parisien a vivement réagi aux incidents survenus vendredi soir. Il souhaite que des mesures fortes soient prises pour que ne surviennent plus d’incidents comme ceux de vendredi : « L’heure n’est plus à des déclarations de principe sans lendemain et à des tentatives pour noyer le poisson et diluer des responsabilités qui sautent aux yeux. Il faut éradiquer ce mal absolu qui ronge le football. L’heure est à des mesures radicales qui visent d’abord et avant tout les voyous, lâches, violents, et parfois cagoulés, qui ne doivent plus mettre les pieds dans les stades, dans tous les stades et pas seulement ceux que l’on visite. L’heure est également à la mise hors d’état de nuire des associations qui tolèrent en leur sein ces hooligans. Il est également temps que les clubs, quel que soit leur statut, confrontés à ces associations, ne supportent plus le moindre laxisme, vis-à-vis de ces individus, parfaitement identifiables ; leur identité est forcément connue par la distribution nominative des places. »

Coupe de France

« Le Paris FC subit un lourd préjudice »

Le Paris FC entend bien saisir la justice : « Le Paris FC qui avait rassemblé à l’occasion de ce match de gala des milliers d’enfants, de femmes et d’hommes pacifiques, supporters des deux équipes, subit un lourd préjudice dans cette épreuve, qui met à bas des années de travail patient pour bâtir ce club, dans le respect des valeurs qui lui sont chères. Il attend avec sérénité les décisions de la Fédération Française de Football, fort de ce qu’il fait depuis plusieurs années, aussi bien à Charlety qu’à l’extérieur. A la suite de ces décisions, il annoncera des actions en justice, fortes et ciblées, pour prendre sa part dans ce combat décisif pour le football professionnel et amateur, qui concerne les clubs, la LFP et la FFF, ainsi que les pouvoirs publics », précise encore le message.

Pour rappel, la commission de discipline de la FFF aurait prévu de se réunir mardi pour prendre les premières décisions sur la rencontre. Le verdict concernant le résultat du match pourrait être donné en fin de semaine.