Vente OM : le PIF s’intéresserait bien au club marseillais

Andrea Zanon, consultant spécialisé sur la zone du Moyen-Orient, affirme qu’après Newcastle, le PIF (Fonds public d’investissement d’Arabie saoudite) lorgne d’autres clubs, tels que l’Inter Milan et l’OM.

Frank McCourt et Pablo Longoria, Olympique de Marseille, OM

Lors d’une interview donnée à International Business Times, le financier a expliqué pourquoi le PIF s’intéressait autant au football : “L’acquisition de ces équipes s’inscrit également dans le cadre des investissements stratégiques prioritaires de la vision 2030 de Mohammed Ben Salmane, qui constitue le plan directeur de la vision et de la transformation économique de l’Arabie Saoudite. Le PIF tire parti de l’énorme flux de trésorerie généré par les recettes pétrolières pour diversifier l’économie saoudienne en dehors des hydrocarbures et investir dans le sport, le tourisme et les loisirs, entre autres”, a-t-il confié au média.

L’Inter Milan et l’OM pourraient être rachetés : “Cela aurait été impensable avant que le prince héritier MBS ne prenne le pouvoir en 2017 et une fois que ce rachat sera rendu public, l’Inter deviendra l’équipe la plus riche du monde. (…) Sous la direction du prince héritier Mohammed Ben Salmane, l’Arabie saoudite diversifie agressivement son économie. Avec l’acquisition de l’Inter Milan, qui s’ajoute aux acquisitions potentielles de l’équipe française de Marseille, ainsi que d’une équipe brésilienne de premier plan inconnue, l’Arabie Saoudite vise à devenir un acteur majeur du football international”, a-t-il poursuivi.

La vente de l’OM n’a pas fini de faire parler. Pour rappel, Frank McCourt a démenti à plusieurs reprises vouloir se séparer du club.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)