Monaco : Riolo regrette le licenciement de Kovac

Daniel Riolo s’interroge sur le choix des dirigeants monégasques de remplacer Niko Kovac, en janvier. Il pense qu’ils se sont précipités.

Niko Kovac, Monaco

Sur RMC Sport, le journaliste a livré son analyse de la situation de l’AS Monaco. Il pense que les Monégasques ont fait un choix discutable en remplaçant Niko Kovac par Philippe Clément : “Aujourd’hui, Monaco est neuvième de Ligue 1 et je ne suis pas sûr qu’ils soient capables de gagner l’Europa League. Les dirigeants ont changé d’entraîneur en portant un jugement extrêmement sévère sur Kovac et en se disant : “On change vite parce qu’il faut sauver la fin de saison, parce qu’on croit que le nouvel entraîneur va pouvoir nous ramener sur le podium.” Or Monaco vient de perdre en demi-finale de la Coupe de France, ils sont neuvièmes au classement à huit points du podium», a-t-il constaté.

“Il fallait le garder jusqu’à la fin de la saison”

Il pense que cette décision pèse sur la saison monégasque : “Le choix des dirigeants sera quand même à analyser, on est loin d’un bon calcul. (…) Juste avant de se faire virer, Kovac était dans une bonne dynamique. Il y avait deux-trois joueurs qui disaient qu’il était trop autoritaire et qu’il les faisait trop bosser. Ben Yedder ? Tu ne prends pas une décision juste parce qu’un de tes joueurs phares se plaint de l’entraîneur. Il fallait le garder jusqu’à la fin de la saison. D’ailleurs, son départ nous avait tous surpris. Et je rappelle que des gens dans le staff l’ont appris dans les médias”, a-t-il ajouté.

L’ASM pointe actuellement à la 9e position du classement de Ligue 1, à égalité de points avec l’OL. L’Europe est à 5 points.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)