Bordeaux : le clan Niang contre-attaque !

Ecarté du match capital pour le maintien contre Lorient ce samedi suite à une séance d’entraînement houleuse la veille, Mbaye Niang a répondu à la polémique dans les colonnes de L’Equipe.

M'Baye Niang Bordeaux

Suspecté par ses dirigeants d’avoir simulé une blessure, l’attaquant a transmis au journal sportif une échographie de sa cuisse gauche datant de jeudi et faisant état «d'une petite lésion musculaire intrinsèque de grade 1 M de la portion périphérique du semi tendineux gauche». L’international sénégalais explique que ses dirigeants lui auraient demandé de serrer les dents et de prendre part à ce match déterminant pour la survie du club en Ligue 1 malgré sa blessure.

Le climat était tendu depuis le début de semaine entre l’ancien Rennais et la direction des Girondins. Alors que l’heure est grave et le club lanterne rouge du championnat et quasiment condamné, le Lion de la Teranga avait eu la mauvaise idée de se faire prendre avec plusieurs coéquipiers en train de participer à un foot à cinq, lundi, jour de repos au lendemain de la déroute à Angers (4-1).

Puis, vendredi, une altercation a éclaté avec le directeur technique Admar Lopes. Le média explique que le dirigeant aurait reproché aux joueurs «de ne pas être au niveau» suite à cette polémique. Niang aurait alors répliqué sans prendre de pincettes en affirmant que c’est aussi le cas des dirigeants… «C'est un naufrage collectif. À cette période de la saison, ce n'est pas l'objectif de cibler un joueur individuellement. La discussion que Mbaye a eue avec la direction portait justement sur le fait que le problème était collectif et pas individuel, et pas ciblé sur certaines personnes», a mis en avant le représentant de l’attaquant, Badou Sambagué. Plus maître de son destin et devancé de 4 points par le barragiste, Saint-Etienne, Bordeaux risque d’être relégué dans la soirée. Pour la première fois depuis 31 ans. Et dans un climat morose…

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

Avertissement