Mercato - Le Real Madrid prêt à jouer un mauvais tour à l’OL et à arranger le PSG ?

Le Real Madrid aurait inscrit les noms de Rayan Cherki (OL) et Mauro Icardi (PSG) sur ses tablettes, pour renforcer son attaque. Le club merengue pourrait obtenir leurs signatures en échange de petites indemnités. Ce qui conviendrait aux Parisiens, mais pas aux Lyonnais.

Rayan Cherki, match OL Olympique Lyonnais-Glasgow Rangers

D’après les informations glanées par le média Defensa Central, le Real Madrid suit de près la situation de Rayan Cherki, à Lyon. Les dirigeants du club espagnol verraient en lui une véritable opportunité, alors que son contrat ne court plus que sur un an et que sa prolongation tarde à être conclue. Ils espèreraient pouvoir le faire venir pour un montant bien inférieur à sa valeur. L’OL a de quoi s’inquiéter, étant donné que l’entourage du joueur le pousserait à prendre en considération les offres des autres clubs.

Le Real Madrid exige qu’Icardi s’éloigne de Wanda

La formation merengue pense à un autre pensionnaire de la Ligue 1. Selon le Mundo Deportivo, Florentino Perez s’intéresse à Mauro Icardi, dont les relations avec le PSG sont à peu près aussi tumultueuses que celles avec sa compagne Wanda. Carlo Ancelotti estimerait pouvoir le relancer en tant que doublure, au sein de son équipe. Le média précise néanmoins que le Real Madrid a fixé une énorme condition à sa venue : que le joueur s’éloigne de Wanda Nara. Or il paraît peu évident que l’international argentin valide une telle exigence, bien que les rumeurs de divorces aient fait le buzz, ces derniers jours. Luis Campos pousse quant à lui pour son départ.

Ces rumeurs confirment en tout cas bien que le Real Madrid est en quête d’un attaquant pour renforcer son secteur offensif. Et visiblement ses dirigeants n’envisagent pas de faire de folies, privilégiant des pistes peu onéreuses. Ces dernières semaines, le champion d’Europe avait aussi été lié aux noms d’Edin Dzeko (Inter Milan), Edinson Cavani (libre), Benjamin Sesko (Salzbourg), Timo Werner (Chelsea) et Raul de Tomas (Espanyol).