Mercato - PSG : un milieu sort du silence sur son départ

Le Paris Saint-Germain a officialisé mercredi le départ de Nathan Bitumazala. Le jeune milieu de terrain français a été transféré à la formation belge d'Eupen.

Nathan Bitumazala, PSG Paris Saint-Germain

Un nouveau titi parisien a fait ses valises. Mercredi, le Paris Saint-Germain a communiqué le départ de Nathan Bitumazala. Formé dans la capitale et apparu à une seule reprise avec l'équipe première, la saison dernière contre Clermont (4-0, 5e journée de Ligue 1), le milieu de terrain français a décidé de poursuivre son évolution au sein du championnat belge. Le joueur de seulement 19 ans s'est engagé avec KAS Eupen dans le cadre d'un transfert définitif, pour un montant qui n'a pas été communiqué. Le natif de Fontainebleu a paraphé un contrat de quatre années sous ses nouvelles couleurs, soit jusqu'en juin 2026.

“Nathan Bitumazala est un talent prometteur avec lequel nous souhaitons renforcer et consolider notre équipe pour les années à venir. Avec la KAS Eupen, il aura la possibilité de démontrer ses qualités en Jupiler Pro League. Notre nouvelle recrue du PSG s’intègre parfaitement à notre équipe, où les jeunes joueurs évoluent aux côtés de coéquipiers expérimentés. Nous nous réjouissons de notre collaboration avec Nathan et lui souhaitons la bienvenue au sein de l’équipe de la KAS Eupen”, a justifié le directeur général Christoph Henkel.

“Un honneur d’avoir été dans ce grand club”

Dans un message publié sur Instagram, le désormais ex-parisien s'est exprimé sur son départ du champion de France 2022, avec lequel son avenir était bouché. “Une page se tourne pour moi ! Merci au PSG pour ces 7 merveilleuses années ! Merci aux recruteurs, à tout le staff, merci aux coachs, aux préparateurs physiques et à toutes les personnes qui travaillent dans l’ombre. C’est un honneur pour moi d’avoir été dans ce grand club, d’y avoir fait mes premiers pas en professionnel et d’avoir évolué chaque jour auprès des plus grands noms du football ! Merci ! À JAMAIS PARISIEN !”