Le Top 10 des transferts en Italie !

Après la France, l’Espagne et l’Angleterre, cap sur les dix transferts les plus importants d’un point de vue financier, effectués par des clubs italiens.

Zlatan Ibrahimovic

1er : Zlatan Ibrahimovic (30 millions d’euros, FC Barcelone => Milan AC)

Si le Milan AC a conquis son premier Scudetto depuis la saison 2003/2004, il le doit en grande partie à son grand buteur suédois et à ses 14 buts la saison dernière en Serie A. A 29 ans et après avoir évolué au sein de deux rivaux italiens des Rossoneri (Juventus Turin de 2004 à 2006 et Inter Milan de 2006 à 2009) avec un florilège de buts à la clé, le joueur s’est offert une résurrection en Lombardie après un passage poussif au FC Barcelone où son intégration n’a jamais été facile. Définitivement transféré après une première saison en prêt, le buteur-né espère connaître désormais la gloire en Ligue des champions, avec pourquoi le privilège de hisser à nouveau les champions d’Italie sur le toit de l’Europe…

2ème : Alessandro Matri (18 millions d’euros, Cagliari => Juventus Turin)

A 27 ans, il a peut-être enfin offert un véritable envol à sa carrière. Progressivement dans le coup au fur et à mesure de ses quatre saisons passées à défendre les couleurs de la modeste équipe de Cagliari, Alessandro Matri est aujourd’hui un footballeur mûr, capable d’enchaîner les (très) bonnes performances régulièrement. Prêté au cours des six derniers mois aux Bianconeri où il confirma sa première partie de saison de grande qualité (11 buts en 22 matches) par neuf réalisations en 16 rencontres, le néo-international transalpin a tout à gagner avec la Vieille Dame où Antonio Conte est peut-être bien l’homme idéal pour le faire définitivement exploser au grand jour.

3ème : Gökhan Inler (17,5 millions d’euros, Udinese => Naples)

S’il ne revient pas dans l’esprit des gens lorsqu’ils cherchent à citer plusieurs joueurs talentueux du championnat italien, Gökhan Inler en fait pourtant partie. Grand artisan de la quatrième place surprise de l’Udinese la saison dernière, le milieu défensif suisse (49 sélections) a acquis une réputation de joueur solide au fil des années passées dans son pays puis dans une Italie qui a eu le nez creux de l’accueillir. Désormais joueur de Naples, et de ce fait confronté à la Ligue des champions avec une équipe de grande qualité, l’international helvète a hâte de montrer ce dont il est capable… pour le plus grand bonheur de son nouveau public.

4ème : Edinson Cavani (16 millions d’euros, Palerme => Naples)

Si Naples s’est offert un ticket pour la reine des compétitions européennes grâce à une remarquable troisième place, Edinson Cavani y est évidemment pour beaucoup. Avec 26 réalisations en 35 matches de championnat et 33 réalisations en 47 apparitions toutes compétitions confondues, le goleador uruguayen a évidemment frappé très fort. C’est donc logiquement que les dirigeants napolitains ont cassé leur tirelire pour conserver avec un transfert sec le joueur prolifique dans leurs rangs afin de disposer d’une force de frappe conséquente pour bien figurer en championnat et en Ligue des champions. On a hâte de voir ce joueur à nouveau à l’oeuvre, au sein d’une équipe où le talent transpire à chaque ligne…

5ème : Pablo Daniel Osvaldo (15 millions d’euros, Espanyol Barcelone => AS Rome)

Après six mois d’adaptation logique pour les joueurs arrivant en cours de saison, Pablo Daniel Osvaldo a tout simplement montré l’étendue de ses capacités sous les couleurs de l’Espanyol Barcelone au cours de la saison 2010/2011. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont colossales. Avec 13 buts en 24 matches de Liga pour sa première saison pleine dans ce championnat, le joueur de 25 ans a tout simplement amusé la galerie, s’attirant évidemment les regards de clubs plus huppés. Un temps pisté par le PSG, c’est finalement en Italie avec l’AS Rome de Luis Enrique qu’il essaiera de franchir un cap. Au vu de l’investissement du club romain, Osvaldo a intérêt de ne pas décevoir les supporters…

6ème : Mirko Vucinic (15 millions d’euros, AS Rome => Juventus Turin)

C’est sans doute la grosse désillusion des Giallorossi au cours de ce mercato estival. Désireux de conserver leur buteur auteur régulièrement de saisons honorables (10 buts en 28 matches de Serie A en 2010/2011), les dirigeants romains ont dû céder devant les nouvelles sirènes émanant de Turin, où Antonio Conte a bâti une équipe digne de jouer à nouveau les premiers rôles. A 27 ans et après cinq années de bons et loyaux services dans la capitale italienne, le joueur a donc opté pour la tunique des Bianconeri. Souhaitons que ce choix s’avère judicieux puisqu’il constitue à coup sûr une étape charnière dans la carrière de l’attaquant monténégrin…

7ème : Bojan (12 millions d’euros, FC Barcelone => AS Rome)

C’est assurément une chance immense de sortir du centre de formation du FC Barcelone, meilleure école actuelle sur la planète football, mais c’est également un challenge qui coule de nombreux jeunes joueurs incapables de percer à cause d’une concurrence trop forte. Si le talent de Bojan est connu en Europe, le jeune attaquant espagnol de 21 ans n’a pas réussi à s’imposer comme un titulaire incontournable dans le dispositif de Pep Guardiola, malgré 6 buts en 27 apparitions en Liga. Conscient que l’Euro 2012 lui tendait les bras en cas de bonne saison, le joueur a pris le parti de quitter le club de ses premiers pas pour rejoindre l’AS Rome qui lui faisait les doux, surtout avec le départ de Mirko Vucinic. L’avenir nous dira s’il s’agissait d’un pari judicieux… ou d’une première erreur de parcours.

8ème : Ricky Alvarez (12 millions, Vélez Sarsfield => Inter Milan)

Une nouvelle ère a commencé pour les Nerazzuri, celles des entraîneurs aux noms moins clinquants que José Mourinho et Leonardo mais aux qualités tactiques indéniables. Si Gian Piero Gasperini a réussi le plus dur dans ce mercato en conservant Wesley Sneijder tout en remplaçant brillamment Samuel Eto’o, il a aussi apporté à son groupe de belles promesses d’avenir, comme le jeune milieu gauche argentin Ricky Alvarez. Repéré très tôt par les dirigeants lombards, le joueur s’est endurci pendant trois saisons en Amérique du Sud afin de ne pas se brûler les ailes trop vite avec un défi européen de haut niveau. Une décision sage, même si le prix de son transfert et les espoirs placés en lui le contraignent désormais à se montrer au niveau des attentes intéristes.

9ème : Erik Lamela (12 millions d’euros, River Plate => AS Rome)

C’est la nouvelle petite pépite argentine qui fait saliver l’Europe, et c’est l’AS Rome qui a raflé la mise avec son transfert ! Alors que le joueur n’était pas forcément enclin à quitter River Plate aussi tôt dans sa carrière, la relégation de son équipe en D2 argentine a précipité les événements, l’envoyant à 19 ans en Europe. Doté d’un talent brut colossal et d’une technique déjà bien développée, comme la plupart des jeunes joueurs surdoués venus d’Amérique du Sud, Erik Lamela n’a pas froid aux yeux mais aura sans doute besoin d’un certain temps d’acclimatation avant d’exploser sur le Vieux Continent. Un pari sur la durée qui a de fortes chances de rapporter gros aux Giallorossi.

10ème : Fabio Quagliarella (10,5 millions d’euros, Naples => Juventus Turin)

On appelle ça la guigne. Alors que le joueur, prêté par Naples pour la saison 2010-2011, semblait lancé sur un exercice de grande qualité avec les Bianconeri (9 buts inscrits à la trêve hivernale), dans la continuité de sa saison 2009/2010 avec Naples (11 buts et 5 passes décisives), Fabio Quagliarella s’est salement blessé dès la reprise. Souffrant d’une rupture des ligaments croisés du genou, le joueur de 28 ans n’est finalement pas réapparu de la saison. Une longue indisponibilité qui n’a pas empêché les dirigeants piémontais, séduits par sa première partie de saison, de lever son option d’achat. Autant dire qu’un retour au premier plan et une avalanche de buts seraient une excellente manière de les remercier de leur confiance…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)