Cissé, le jackpot en Chine… et l’amour des Bleus !

Après avoir marqué 55 buts en 89 matches toutes compétitions confondues avec le Panathinaïkos lors des deux dernières saisons, Djibril Cissé a choisi de relever un sacré défi en Serie A en signant à la Lazio Rome.

Djibril Cissé

Ne pas s’attarder sur des clichés. Au moment de quitter Auxerre pour l’étranger en 2004, Djibril Cissé avait choisi de s’engager à Liverpool. A l’époque, l’attaquant pensait clairement que son style de jeu était le bon pour s’imposer en Angleterre plutôt que dans un autre pays. Aujourd’hui, le buteur reconnaît aisément qu’il aurait très bien pu aller en Italie car il apprécie le fait d’évoluer de l’autre côté des Alpes (4 buts inscrits en 8 matches toutes compétitions confondues). “Je pensais que la Serie A n’était pas faite pour moi. Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis”, a-t-il confié dans les colonnes du bihebdomadaire France Football. Par ailleurs le joueur qui est âgé de 30 ans a révélé qu’il aurait pu rejoindre la Chine pendant le dernier mercato estival.

“Cet été, j’ai eu une proposition de folie. Un truc de malade en Chine ! Le champion (Guangzhou) m’offrait près de 20 millions d’euros pour deux ans et demi de contrat”, a-t-il fait savoir. Le footballeur qui a vu le jour à Arles aurait donc pu imiter Samuel Eto’o qui a choisi de signer à l’Anzhi Makhachkala (Russie) avec à la clef un salaire comparable. Mais “Djib” estime qu’il a encore des choses à prouver au sein d’un grand championnat européen. “C’est trop tôt. Le sportif prime encore pour moi. En plus, j’ai un truc à finir… Je ne partirai pas pour une destination lointaine tant que je ne serai pas revenu en équipe de France”, a-t-il assuré. Même s’il n’a pas été retenu par le sélectionneur Laurent Blanc en vue des deux dernières matches comptant pour les éliminatoires de l’Euro 2012 contre l’Albanie et la Bosnie (7 et 11 octobre), l’homme qui a été convoqué à 40 reprises (9 buts inscrits) ne renonce pas à son rêve chez les Bleus.

Cissé et le coq tricolore

“Je n’ai pas abdiqué. Je sais que j’ai encore ce qu’il faut pour apporter quelque chose à l’équipe de France. J’ai progressé. Je me sens même plus fort qu’avant, mentalement et physiquement. Je suis plus complet. J’ai peut-être perdu en vitesse avec mes blessures, mais j’ai beaucoup gagné en sens tactique. Je veux que les gens le voient sous le maillot bleu. Le jour où j’arrêterai le foot, on pourra dire que je suis mort pour l’équipe de France. Pas avant ! Tant que je jouerai, j’y croirai”, a-t-il martelé. Même s’il a une longueur de retard sur des chasseurs de buts comme Karim Benzema, Kévin Gameiro, Loïc Rémy, Bafetimbi Gomis ou encore Guillaume Hoarau, Djibril Cissé n’a pas encore dit son dernier mot et son profil atypique pourrait lui permettre de gagner sa place pour le grand rendez-vous européen de l’année prochaine.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)