PSG-Lille, un choc décevant

Le Paris Saint-Germain et Lille se sont quittés dos à dos (0-0), dimanche, pour le dernier match de la 18ème journée de L1. Aucune des deux formations n'est parvenue à enflammer ce choc annoncé finalement plutôt décevant, que ce soit en terme de jeu ou d'occasions. Le PSG revient tout de même à la hauteur de Montpellier en tête, tandis que Lille est dorénavant sous la menace de Lyon.

On attendait un gros match entre le champion en titre et son plus riche prétendant. Il n'en fut rien. Et c'est bien dommage. Tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour assister à une rencontre pleine : deux des meilleures équipes du championnat, proposant certainement le meilleur jeu, des stars, et une certaine pression du résultat entre le deuxième et le troisième. Il ne manquait que les bonnes conditions climatiques, la pluie ayant rendu difficile la pelouse d'un Parc des Princes plein comme un ‘uf. Le PSG et Lille se sont finalement quitté dos à dos (0-0), sans qu'aucune équipe ne l'emporte aux points.

Sans Sakho, leur capitaine, remplaçant au coup d'envoi, les joueurs de la capitale se créaient les meilleures occasions en première période. L'habituel quatuor offensif Ménez-Pastore-Nenê-Gameiro se mettait en évidence à chaque fois. C'est tout d'abord Nenê qui obligeait Landreau à boxer le ballon sur un corner direct (17e). Puis Gameiro, parfaitement servi par Pastore dans l'intervalle, pour l'une des seules fulgurances de l'Argentin, se manquait totalement (20e). A côté de ça, le PSG passait la majorité du temps à maîtriser les offensives de Lillois qui, comme prévu, étaient maîtres du ballon. Mais mis à part une frappe trop enlevée de Balmont (15e), les Lillois étaient trop timides et inoffensifs dans les 20 derniers mètres pour se montrer véritablement dangereux lors des 45 premières minutes.

Sirigu sauve le PSG


Une aubaine pour les Parisiens très solides défensivement, mais dont les solistes ne faisaient que trop guère la différence devant, à l'image de Ménez, qui oubliait après la pause de servir Gameiro, tout seul (55e). Comme un symbole, il fallait attendre l'heure de jeu pour voir enfin Lille cadrer sa 1ère occasion, en l'occurrence une tête de Debuchy bien repoussée par Sirigu (60e). Le LOSC Lille Métropole sortait petit à petit de sa torpeur et tentait plus souvent sa chance dans le 2ème acte, alors que les Parisiens reculaient et tentaient d'évoluer en contre. Mais ni Gueye (76e) ni Béria (79e), de loin, ne trouvaient la faille. Paris changeait de tactique en fin de match en apportant de la taille à son attaque avec l'entrée de Hoarau en lieu et place de Gameiro, et la montée de Bodmer en tant que meneur de jeu après la sortie, sous les sifflets, de Javier Pastore. Mais sans succès. C'est même Jelen qui faisait parcourir un frisson dans les travées du Parc sur une dernière frappe juste avant le coup de sifflet final, bien repoussée par Sirigu (90e +1).

Paris et Lille doivent finalement se contenter d'un point au terme d'un choc annoncé qui a fait quelque peu pschitt en terme de jeu proposé. Le PSG, incapable de faire le jeu à la maison et de se montrer dangereux en seconde période, en profite tout de même pour revenir à hauteur de Montpellier en tête du classement. Le MHSC reste leader à la faveur d'une meilleure différence de buts (+18 contre +13). Lille reste à l'affût, à 2 points de son adversaire du soir, mais ne devance Lyon qu'à la différence de buts désormais. Les écarts se resserrent en tête du championnat de France.

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)