Marouane Chamakh fait le point sur son avenir

Simple faire-valoir à Arsenal où son temps de jeu est devenu famélique les mois passant avec les prestations dantesques de Robin van Persie notamment, Marouane Chamakh est revenu sur son cas personnel dans les colonnes du quotidien régional Sud-Ouest.

Marouane Chamakh

Le Lion de l’Atlas ne rugit plus, il miaule. Après une première saison débutée en fanfare à Arsenal avec des buts importantissimes, Marouane Chamakh s’est peu à peu essoufflé, la faute à un physique trop frêle qui a fini par le rattraper dans un championnat où les joutes avec les adversaires sont monnaie courante. Ajoutez à cela un système tactique – le 4-3-3 en l’occurrence – où une seule pointe à le droit de citer, un Robin van Persie tout simplement incroyable avec 34 buts inscrits sur l’année civile et le joueur formé aux Girondins de Bordeaux se retrouve désormais sur le banc de touche des Gunners, avec seulement sept apparitions en Premier League cette saison.

Si plusieurs rumeurs l’envoient du côté des Girondins de Bordeaux, le président Triaud ayant même essayé de l’appeler pour le convaincre de revenir dès cet hiver, Marouane Chamakh temporise, affirmant même qu’il n’y aura aucun mouvement lors du prochain mercato. “En janvier, c’est sûr que non. Mais en mai-juin, je verrai les choses différemment“, affirme-t-il à nos confrères du quotidien régional Sud-Ouest. Car l’international marocain ne veut pas être un second couteau indéfiniment: “Je ne peux pas rester éternellement dans cette situation. J’ai 27 ans, je suis un compétiteur, j’ai envie de jouer, j’accepte beaucoup de choses ici parce que cela fonctionne. Mais je ne peux pas vivre cette situation éternellement. Je prendrai des décisions ce printemps. C’est sûr et certain que je ne resterai pas comme ça la saison prochaine.

Reste à savoir où pourrait rebondir le longiligne avant-centre. Et ce dernier a déjà sa petite idée: “Ma priorité est en effet de rester en Premier League. Je vais peser le pour et le contre car j’ai reçu beaucoup de propositions de l’étranger mais je tiens à rester en Angleterre. Je commence vraiment à kiffer cette ville de Londres.” Et lorsqu’on lui demande si il est possible de le voir revenir, un jour, chez les Girondins, Chamakh ne ferme aucune porte: “J’ai toujours dit que si je devais retourner en France, ce serait à Bordeaux. Mais pas au mois de janvier, c’est sûr. Si je pars d’ici, je prendrai cette possibilité en considération.” D’ici là, Bordeaux devra se montrer patient et espérer que son ancien protégé n’ait pas la mémoire courte…

 

Applications

Disponible sur Google Play
Télécharger dans l'App Store

Informations

Contact | Informations légales

18+ Les jeux d'argent sont interdits aux mineurs. Jouer comporte des risques : endettement, dépendance… Appelez le 09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)