Qui est Silvestre Varela, cible de l’OM ?

Dimanche soir, au Stade de la Route de Lorient, le milieu de terrain argentin Lucho Gonzalez a très certainement disputé son tout dernier match en faveur de l’Olympique de Marseille, face à Rennes (1-2). Lucho parti à Porto pour y signer son contrat ce lundi, le club olympien pourrait récupérer dans la foulée l’ailier Silvestre Varela. Portrait d’un ailier passé d’indiscutable chez les Dragons à vulgaire joker de luxe.

Silvestre Varela; FC Porto

Et si l’Olympique de Marseille réalisait d’une pierre deux coups en “refourguant” un joueur à la valeur dérisoire, à savoir Lucho Gonzalez, pour récupérer un ailier qui a déjà fait ses preuves sur la scène européenne ? Alors que dimanche soir, à l’issue du match opposant Marseille à Rennes en clôture de la 21e journée de Ligue 1, le président de l’OM Vincent Labrune affirme que le transfert du “Commandante” était “conclu à 97%” avec le FC Porto, les dirigeants olympiens ont également négocié pour récupérer en contrepartie un élément du club lusitanien : Silvestre Varela.

Ailier supersonique du grand FC Porto de la saison passée, champion du Portugal, vainqueur de la Coupe du Portugal et de l’Europa League, ce joueur formé Sporting Clube de Portugal formait avec Hulk et Radamel Falcao l’une des triplettes les plus craintes et prolifiques du Vieux Continent. Après un début de carrière quelque peu chaotique où le natif d’Almada a pas mal bourlingué, passant du Sporting à Casa Pia, au Vitoria Setubal puis par l’Espagne au Recreativo Huelva, Varela s’est finalement épanoui du côté du FC Porto où il a posé ses valises en 2009.

Une aubaine pour l’OM

Faisant partie des cadres sous André Villas-Boas, il est monté en puissance petit à petit. Après une première saison honnête avec 17 matches de Liga Sagres pour 8 réalisations. Mais c’est l’année fantastique des Dragons que Varela a craché le feu, avec 26 rencontres disputées pour 10 buts, et 12 matches de Ligue Europa joués. Grand artisan du fantastique triplé, Varela a aussi goûté aux joies de la sélection la même année (3 capes, 1 but). Vif, bon dribbleur, le joueur de 26 ans a l’avantage d’être ambidextre et de pouvoir ainsi aussi bien évoluer sur l’aile droite que sur l’aile gauche.

Moins utilisé par le nouvel entraîneur en place qui fait la part belle au trio James Rodriguez – Hulk – Kleber, Varela n’a disputé que 10 rencontres cette saison. Buteur ce weekend avec Porto lors de la défaite contre Gil Vicente (1-3), il a peut-être signé son dernier éclair avant de s’envoler pour la France et l’OM. Un transfert inattendu qui pourrait être une véritable aubaine pour le champion de France 2010. Toutefois, rien n’est encore sûr, le quotidien La Provence affirmant que Marseille ne veut pas se défaire de l’imposant salaire de Lucho Gonzalez pour reprendre un joueur aux émoluments semblables. Mais avec les Ayew qui flambent à la CAN et qui pourraient revenir qu’à la mi-février, Didier Deschamps ne dirait pas non à un renfort de ce calibre, loin de là.